Cette saison plus que jamais, la réalité du samedi n'est pas celle du dimanche. Le Grand Prix d'Aragon a permis de tirer une nouvelle fois ce constat. Parti dixième sur la grille, Alex Rins (Suzuki Team) est devenu le huitième vainqueur différent sur cet exercice 2020 un peu fou, résistant dans les derniers tours à Alex Marquez (Honda HRC)... qui lui succédait sur la grille. Fabio Quartararo (Yamaha Petronas SRT), le poleman, a dégringolé jusqu'au 18e rang au bout d'une course cauchemardesque pour lui. Le Français a perdu gros. En complétant le podium, Joan Mir (Suzuki Team) lui a chipé la tête du Mondial, pour six points.

Grand Prix d’Aragon
Quartararo, les raisons d'une grosse déconvenue
18/10/2020 À 16:23

Auteur d'une pole monumentale samedi après avoir subi une lourde chute aux essais, le prodige tricolore a complètement perdu le fil. Débordé par Maverick Viñales (Yamaha Factory) au départ, dans l'incapacité de trouver le rythme ensuite, "El Diablo" a vu Johann Zarco (Ducati Esponsorama) - finalement 10e - et beaucoup d'autres lui passer devant. Le pilote tricolore n'a rien pu faire pour sauver les apparences et quelques points précieux.

Sans que l'on ne connaisse, pour l'heure, les raisons de cette étonnante déconvenue, le Niçois a été le grand perdant du week-end. Car dans le même temps, Viñales, quatrième et Andrea Dovizioso (Ducati Team), septième, se sont relancés dans la course au titre. Les quatre hommes se tiennent désormais en 15 points, à quatre manches du terme de la saison.

Marquez confirme

Ceux-là n'avaient pas les armes pour résister à Rins, premier pilote à avoir trouver le rythme. Cette faculté est devenue la clé du succès depuis que Marc Marquez (Honda HRC) a dû renoncer à la défense de son titre, rendant le plateau particulièrement homogène. Le pilote Suzuki a profité d'un départ impeccable, qui lui a permis de s'installer au quatrième rang dès le premier virage, avant d'avaler les "Yamaha Boys", un par un.

Vainqueur de deux manches la saison passée, le pilote de 24 ans a dû s'accrocher pour résister à Alex Marquez dans les derniers tours. Auteur d'une remontée minitieuse et franchement impressionnante, le petit frère du sextuple champion du monde a confirmé qu'il ne manquait pas de talent, une semaine après avoir décroché son premier podium en catégorie reine, au Mans. Petit à petit, Marquez se fait un prénom en MotoGP.

Alex Marquez (Honda HRC) au Grand Prix d'Aragon 2020

Crédit: Getty Images

Grand Prix d’Aragon
Quartararo, plus fort que la douleur : "Je ne pensais pas pouvoir piloter"
17/10/2020 À 16:33
Grand Prix d’Aragon
Sa lourde chute n'a rien changé : Quartararo s'offre une nouvelle pole
17/10/2020 À 13:39