Ca s'annonce chaud. Alors qu'il avait tout son contrôle depuis le début des essais, Fabio Quartararo (Yamaha) a vu ses plans largement perturbés par quelques gouttes de pluie, ce samedi après-midi. Le Français a dû se contenter du huitième temps lors de la qualification du Grand Prix de Saint-Marin, dominée encore et toujours par l'armada Ducati.
Autre mauvaise nouvelle : l'un de ses principaux rivaux pour le titre, Francesco Bagnaia (Ducati), a réussi à limiter la casse. L'Italien, pénalisé de trois places sur la grille de départ, après avoir gêné plusieurs pilotes aux essais vendredi, a réussi à établir le deuxième temps, derrière son coéquipier Jack Miller auteur de la pole. Il s'élancera donc depuis le cinquième rang, devant le leader du Mondial. Et une position devant Johann Zarco, sixième.
Grand Prix du Japon
Quartararo, rassuré après ses deux chutes, mais toujours frustré : "Ce n’est jamais assez…"
23/09/2022 À 16:37

Des consignes d'équipe en faveur de Bagnaia ?

Enea Bastianini (Ducati Gresini) qui sera promu au sein de l'équipe d'usine la saison prochaine, et Marco Bezzechi (Ducati VR46) ont sécurisé la première ligne pour le constructeur italien. Seule petite consolation pour Quartararo : son plus proche poursuivant au championnat du monde, Aleix Espargaro (Aprilia), s'est classé neuvième.
Dimanche, la météo pourrait être sèche pour la course. Mais le pilote niçois pourrait avoir à lutter face à des possibles consignes d'équipe de la firme de Bologne, bien décidée à combler les 44 points qui séparent "El Diablo" de son chouchou Bagnaia.
Grand Prix d’Aragon
Une autre chute à scooter mais pas de fracture : l'incroyable dimanche de Quartararo
18/09/2022 À 16:14