Fabio Quartararo se prépare doucement (mais sûrement) à la nouvelle saison de MotoGP. Promu au sein de l'équipe officielle Yamaha, le pilote français a toutefois vu sa pré-saison tronquée par le Covid-19, comme il l'a lui-même révélé sur son compte Instagram. "Après avoir attrapé le Covid en décembre, j'ai perdu pas mal de condition physique, mais je suis de nouveau à 100%", a écrit Quartararo dans un message publié mercredi.
Vainqueur de trois courses l'an dernier, le Français compte faire encore mieux cette saison aux côtés de Maverick Viñales. A ce jour, trois pilotes de MotoGP ont été inféctés par le Covid-19 : Iker Lecuona (KTM-Tech3), Valentino Rossi (ex-Yamaha Factory) et donc Fabio Quartararo."J'étais tout seul, j'ai loué un appartement pour ne pas être avec ma famille et même pour me faire à manger, ça me fatiguait, je n'avais pas la force. C'était incroyable de voir la puissance de ce virus", explique le pilote de 21 ans à l'AFP, un jour après avoir dévoilé sur Twitter sa contamination au coronavirus à l'issue de la saison 2020.
Grand Prix de Saint-Marin
"L'année dernière j'avais du viagra et cette année, j'ai un bébé" : Rossi dévoile son nouveau casque
IL Y A 3 HEURES
C'était assez long
"J'ai passé la semaine la plus difficile de ma vie, j'étais dans un lit, sur un canapé, même pour manger". De juillet à novembre 2020, "je n'ai vu pratiquement personne, j'étais enfermé chez moi avec la peur d'attraper le Covid en pleine saison. Je me suis relâché un petit peu après la course de Portimao (le dernier GP de l'année le 22 novembre au Portugal, ndlr) et j'ai attrapé le Covid", détaille le pilote Yamaha. Dans sa préparation de mi-saison en Andorre, où il habite, entre course à pied, musculation et moto-cross, "le plus dur c'était de récupérer ma condition physique": "C'était assez long, j'ai eu un peu peur quand j'ai recommencé à reprendre le sport", explique Quartararo.
"J'ai mis un peu plus d'un mois, donc je suis vraiment content maintenant d'être à 100% de mes capacités et de pouvoir commencer la saison en pleine forme", rassure celui qui repart en quête pour devenir le premier champion du monde français de vitesse moto en catégorie reine dès les deux premières courses au Qatar les 28 mars et 4 avril.
Motocyclisme
Plus de peur que de mal pour Vitali sur la Kawasaki 33 au Bol d'Or
IL Y A 18 HEURES
Grand Prix de Saint-Marin
"J’ai freiné beaucoup trop tard" : Quartararo explique sa chute
IL Y A 20 HEURES