Un vrai numéro de soliste. Florent Manaudou a illuminé seul les Championnats de France en petit bassin qu'il a terminé avec une performance exceptionnelle sur 50 m libre, dimanche à Montpellier, avant son grand show dans dix jours aux Mondiaux de Doha (3-7 décembre). Venu se préparer pour cette échéance avec un objectif réussi de remporter les quatre 50 m de spécialité, Manaudou a éclaboussé de tout son talent la piscine Antigone en signant un incroyable chrono sur 50 m libre.
Au départ du relais 4x50 m, il a nagé en 20"51, soit la troisième meilleure performance de tous les temps. Et il a égalé la meilleure performance de l'histoire réalisée en textile (sans les fameuses combinaisons en polyuréthane qui facilitaient la performance), déjà signée par le Brésilien Cesar Cielo en décembre 2010. "Je ne m'attendais vraiment pas à faire ça. En chambre d'appel, j'étais très détendu, c'était un relais avec les copains. En contexte de finale, c'est vraiment différent", a souligné Manaudou, pas si comblé que ça. "C'est un relais, j'aurais préféré le faire en finale (individuelle) jeudi. Même si c'est un très bon temps, je préfère le faire dans un gros championnat et pas dans un relais. Je veux confirmer ce temps-là dans dix jours (à Doha)". Manaudou, héros de l'Euro 2014 en grand bassin fin aout avec ses quatre médailles d'or, a cristallisé toutes les attentions dans l'Hérault.
Championnat de France petit bassin
Deux titres de plus pour Bonnet et Stravius
18/11/2018 À 21:59
Accro au petit bassin, un format où il prend énormément de plaisir, il a débuté en petite forme les quatre jours de compétitions pour terminer en apothéose. Il s'est imposé sur toutes les nages. Il a enlevé les 50 m nage libre, dos, papillon et brasse en signant trois meilleures performances mondiales de l'année (20"51 sur 50 m libre, 22"98 sur 50 m dos et 22"09 sur 50 m papillon) pour trois records de France (50 m dos et 50 m papillon, et 26"11 sur 50 m brasse). "Il a une arme dévastatrice qui est le start. Quand on nage contre Florent, si on ne fait pas le start de sa vie, la course est déjà terminée", a analysé son entraîneur à Marseille, Romain Barnier. "Il y a peu de nageurs au monde qui peuvent contrer ce qu'il sait faire. Peut-être un ou deux. Et encore", a poursuivi le coach, ajoutant que ce qui était "étonnnant est qu'il arrive à aller vite dans les quatre nages". La superstar des Bleus a rendez-vous dans dix jours à Doha pour un premier titre de champion du monde, voire quatre. Il s'alignera sur 50 m et 100 m libre, 50 m papillon et le relais 4x100 m libre. Il y retrouvera Cesar Cielo. Pour une confrontation au sommet.
Championnat de France petit bassin
Malgré son titre, Manaudou n'est pas dans les temps pour Rio, et ça l'agace
19/11/2015 À 22:07
Championnat de France petit bassin
Florent Manaudou sacré et accroché sur 50 m nage libre
19/11/2015 À 19:09