Florent Manaudou est bien la star française de ces Championnats d'Europe de Berlin. La star tout court, même, sans doute. Le nageur marseillais a décroché dimanche sa quatrième médaille d'or de la semaine à Berlin en remportant le 50m nage libre. En le survolant, plus exactement. Manaudou a surclassé la concurrence en s'imposant en 21"32. Loin, très loin devant tous les autres. Le Polonais Konrad Czerniak, deuxième, a fini à plus d'une demi-seconde du Français (21"88) et le Finlandais Ari-Pekka Liukkonen  à plus de six dixièmes (21"93). Des écarts abyssaux sur la course la plus rapide de toute la natation.
Manaudou, on le savait, était le plus rapide sur cette distance qui reste sa spécialité initiale. Celle où il avait conquis son premier très grand titre international, lors des Jeux Olympiques de Londres en 2012. L'an dernier, aux Mondiaux de Barcelone, le "petit" frère de Laure faisait également figure de grandissime favori sur la longueur de bassin. Il avait déjà dominé les demi-finales mais l'étiquette de favori, une nouveauté pour lui, avait plombé ses jambes. Résultat, un départ manqué, une finale ratée et une cinquième place frustrante à l'arrivée.
Championnats d'Europe
Florent Manaudou: "Je n'avais pas envie d'aller aux Championnats d'Europe"
12/09/2014 À 13:42

Quatre médailles d'or, comme sa sœur Laure

Mais Florent Manaudou n'est plus le même. Physiquement au sommet et mentalement libéré par ses premières conquêtes dorées de la semaine, il a admirablement géré sa dernière grande finale berlinoise. Placé à la ligne d'eau numéro 4, l'élève de Romain Barnier a surgi comme une bombe. Sorti de l'eau en tête, il a écrasé la course, creusant sans cesse un peu plus l'écart sur une concurrence laminée.  21"32, c'est tout simplement son record personnel et c'est aussi le meilleur temps jamais établi sans combinaison, égalant la marque de Cesar Cielo. Une sorte de "record du monde officieux". Une façon de donner à ce quatrième sacre une dimension remarquable, surtout après avoir nagé moins de 48 secondes sur 100m.
Avec ce nouveau triomphe, Manaudou rejoint Pieter van den Hoogenband, le dernier à avoir remporté 50m nage libre, 100m nage libre et 50m papillon aux Championnats d'Europe. Avec le 4x100m en bandoulière en prime, Florent égale sa sœur Laure, qui avait elle aussi conquis quatre médailles d'or européennes en 2006, à Budapest (elle avait ajouté trois médailles de bronze). Camille Muffat déjà retraitée, Yannick Agnel en difficulté, l'équipe de France s'est trouvé en Florent Manaudou un leader qui ne dit pas son nom mais dont les résultats, éloquents, parlent pour lui. Il ne devrait pas ajouter un cinquième titre à son palmarès allemand puisqu'il n'est pas annoncé dans le relais 4x100m 4 nages. Qu'importe. Il restera l'homme de tous les triomphes cet été.
Lire le tweet
Championnats d'Europe
Les cinq leçons berlinoises de l'équipe de France
24/08/2014 À 21:50