Natation
Championnats de France

"Si Alain est un champion..."

Partager avec
Copier
Partager cet article

2012 France Alain Bernard

Crédit: AFP

ParEurosport
22/03/2012 à 20:57 | Mis à jour 22/03/2012 à 23:09

Seulement 5e de la finale du 100m, jeudi, Alain Bernard ne défendra pas son titre olympique de la distance reine, à Londres. Le Français, qui a probablement disputé le dernier aller-retour de sa carrière dans le bassin de Dunkerque, doit maintenant se remobiliser pour le 50m.

Perdu. Hagard. Le regard dans le vide. La langue tirée. Désarmé face à la fougue de Yannick Agnel et la régularité de Fabien Gilot, Alain Bernard s'est noyé dans le bassin de Dunkerque. Seulement cinquième de la finale du 100m, l'Antibois a dit adieu à ses rêves de conserver la médaille d'or décrochée à Pékin quatre ans plus tôt. Un coup tonnerre qui sonne comme un clap de fin. Ou presque.

Bien loin des 48"02 du nouveau roi de France, Yannick Agnel, Alain Bernard a effacé son aller-retour en 48"97. Un temps supérieur de 15 centièmes aux minima fixés par la fédération. Un temps aussi plus élevé que celui signé en demi-finale (48"61) la veille. "J'ai été moins bon qu'hier. Il y avait beaucoup d'attentes. J'ai vachement craqué sur la fin", a commenté le protégé de Denis Auguin au micro d'Eurosport. "C'est une déception. Mais c'est le sport, avec des moments formidables et des moments moins rigolos", a, pour sa part, analysé, à chaud, celui qui est son coach depuis 13 ans.

Championnats de France

Agnel et Gilot y sont, pas Bernard

22/03/2012 À 17:41

Le dernier 100m de sa carrière ?

En finale, Bernard n'a jamais été en course avec les meilleurs. Son départ n'a pas été bon. Son final encore moins. Et au milieu de tout ça ? Un très bon troisième 25 m. Et c'est tout finalement. Pourtant, rien ne laissait présager une telle sortie de piste. "Autant l'an dernier (à Strasbourg), je ne sentais pas bien le coup, autant cette année, j'étais confiant. A l'échauffement, Alain a été très bon. Et puis...", a avoué Auguin. Et puis, tout s'est enrayé. La mise en action n'a pas été bonne. Parti lentement, Bernard accusait quatre dixièmes de retard à mi-course sur Fabien Gilot, alors en tête. Un gouffre qu'il n'a jamais été en mesure de combler. "Après le virage, il arrive avec une vitesse de déplacement très faible, poursuit Auguin. Il relance très fort. Son troisième 25m est peut-être l'un des meilleurs qu'il n'ait jamais fait. Mais il craque sur la fin".

"Ça a nagé vite, et moi, je n'ai pas nagé assez vite", a bafouillé Bernard devant la presse. J'étais vachement crispé. Le sport de haut niveau n'est jamais un long fleuve tranquille, je sais de quoi je parle". L'an dernier, le 100m des Mondiaux de Shanghai s'était disputé sans lui. L'histoire se répète donc. Et on est en mesure de s'interroger : reverra-t-on un jour Alain Bernard sur un 100m dans un grand championnat ? Rien n'est moins sûr. Sa 5e place ne lui garantit évidemment pas une place pour le relais 4x100m. "Je suis content pour les autres gars. Il faut savoir aussi en laisser aux jeunes, même si on ne le fait pas exprès. Il faut relativiser", a avoué Bernard. Londres s'est éloigné, mais le Français, qui doit maintenant se relever, n'a pas encore renoncé à traverser la Manche fin juillet. "Si c'est un champion, il sera remobilisé pour le 50m (NDLR : les séries ont lieu vendredi matin). On va tout faire pour ce soir (jeudi). Mais le rebond, il sait faire", a estimé Auguin. "On va discuter entre hommes. Et demain, ça sera reparti".

LES CHAMPIONNATS DE FRANCE SONT A SUIVRE SUR EUROSPORT ET EUROSPORT PLAYER : Cliquez ici !

Championnats de France

200m libre: Agnel finit sur un record de France

18/11/2012 À 16:20
Championnats de France

200m libre: victoire et record de France pour Muffat

18/11/2012 À 16:12
Dans le même sujet
NatationChampionnats de France
Partager avec
Copier
Partager cet article