Béryl Gastaldello s'est imposée jeudi en 53'40'', soit treize centièmes plus vite que le chrono minimal (53'53''), devant Marie Wattel (53'72'') et Charlotte Bonnet (53'82''). Elle est la première toutes courses confondues à remplir ce critère chronométrique. Elle n'est pas automatiquement qualifiée pour les Jeux de Tokyo pour autant. Pour cela, il lui faut rester la nageuse française la plus rapide sur la distance jusqu'au bout de cette première fenêtre de qualification olympique, tout juste ouverte et qui se refermera le 21 mars 2021.
Ces championnats, exceptionnellement reprogrammés en décembre à cause de la pandémie de Covid-19, marquent le point de départ de la course aux billets olympiques pour la natation bleue. Au bout de la première période de trois mois, fin mars, obtiendront leur sésame celles et ceux qui auront réalisé un temps correspondant à une entrée en finale mondiale, dans la limite d'un qualifié par course. Les derniers billets seront distribués dans un second temps à l'occasion des Championnats de France 2021, mi-juin à Chartres, selon des minima chronométriques moins relevés, et dans la limite de deux qualifiés par course.
Championnats de France
Metella accélère sur 100 mètres papillon
20/06/2021 À 12:16
Championnats de France
Manaudou domine le 50m et peut entrevoir les JO
11/12/2020 À 20:23
Championnats de France
Manaudou, un champion de France régulier dans la performance
13/12/2019 À 20:02