Pour son retour à la compétition, le champion olympique du 100 m nage libre, Alain Bernard, est resté maître sur sa distance et avec la manière lors de la troisième étape du circuit du Mare Nostrum, samedi à Monaco. Le Français n'avait plus nagé en compétition depuis les Championnats de France en avril à Montpellier où il s'est qualifié pour les Mondiaux de Rome cet été sur 100 m libre et le relais 4x100 m libre. Bernard a fait son retour dans le bassin monégasque où son idole, le Russe Alexander Popov, avait battu le record du monde du 100 m libre en 48 sec 21/100 le 18 juin 1994. Un chrono que Bernard dépassait pour la première fois il y a tout juste deux ans pour l'abaisser en avril à 46.94 - toujours en attente d'homologation.

Samedi, sous le regard du prince Albert de Monaco, il s'est imposé dans un bon chrono de reprise de 48"53, devant le Russe de 21 ans Andrey Grechin (48"76) - qui a signé la troisième performance mondiale de l'année il y a un mois -, et le Suédois Stefan Nystrand (48"90). "C'est une bonne reprise qui va me permettre d'enchaîner. Je sens que je manque de vitesse mais ma course est assez homogène. Il fallait se bagarrer. Plus j'avançais dans la course, plus j'avais la hargne", a commenté Bernard, qui sort d'un cycle de travail très lourd.

Natation
La bonne surprise Gilot
11/06/2009 À 21:01

"Il va falloir accélérer"

Son entraîneur a apprécié la manière. "Il a bien maîtrisé la course. C'est le meilleur dernier 25 mètres qu'il ait jamais fait. C'était une course linéaire. Il ne s'est pas affolé" , a analysé Denis Auguin. Bernard n'a pas livré l'alléchant duel avec son grand rival Eamon sullivan. L'Australien, victime d'un virus, a renoncé à la compétition monégasque après avoir échoué en séries à se qualifier pour la finale du 100 m libre. Les deux sprinteurs auront néanmoins l'occasion d'échanger dès lundi alors que Sullivan passera quelques jours dans le fief antibois de Bernard avant de l'affronter lors de l'Open de Paris (19-21 juin).

Le champion olympique entend bien poursuivre sur sa lancée dans la capitale. "Il va falloir accélérer à Paris" , a-t-il prévenu. Lors de cette première journée, Bernard a également participé au tournoi de vitesse sur 50 m nage libre. Il a d'abord nagé les séries dans la matinée (22"95), puis les huitièmes de finale (22"77) et quarts de finale (22"39). Dimanche, il sera engagé en demi-finales avec pour objectif de nager en moins de 22 secondes.

Natation
Bernard ne s'en fait pas
19/05/2009 À 18:57
Natation
L'ex-nageur australien Scott Miller interpellé pour trafic de stupéfiant
16/02/2021 À 13:29