Shayna Jack, membre du relais détenteur du record du monde 4x100 m nage libre, a vu lundi sa sanction pour dopage réduite de quatre à deux ans par le Tribunal arbitral du sport (TAS). La nageuse australienne de 22 ans avait été bannie pour quatre ans après avoir été contrôlée positive au Ligandrol, une substance qui favorise la prise de masse musculaire, après un test en juin 2019.

Le plus haut tribunal du sport, basé à Lausanne, a considéré que, selon la plus forte probabilité, Jack "n'a pas intentionnellement ingéré du Ligandrol" et a donc réduit son interdiction de compétitions à deux ans, à partir du 12 juillet 2019. Ce qui, en théorie, lui permet de candidater à une place aux Jeux olympiques de Tokyo, qui commencent le 23 juillet 2021 après le report d'un an dû à la pandémie de coronavirus.

Tokyo 2020
Le TAS devra à nouveau statuer : la justice suisse "annule" la suspension de huit ans de Sun Yang
24/12/2020 À 07:22
Tokyo 2020
Jeux Olympiques : un centre aquatique de 15.000 places inauguré à Tokyo
24/10/2020 À 09:45
Tokyo 2020
La natation française innove avec une qualification en deux temps pour les Jeux de Tokyo
19/06/2020 À 18:25