Il est sorti du bassin détendu et avec le sourire. Il avait de quoi. Florent Manaudou s'est qualifié vendredi pour les demi-finales du 50 m nage libre des Jeux Olympiques de Tokyo, un peu plus de deux ans après avoir renoué le fil de sa carrière de nageur. Mieux, le Français a établi le deuxième temps des séries, dans le sillage de Monsieur Caeleb Dressel, superstar des bassins venu engloutir les médailles.
Le sprinter du Cercle de Marseille a bouclé sa longueur en 21"65. À distance du glouton américain (21"32) mais plus vite que tous les chronos qu'il avait établis, jusqu'ici, cette année. Cette saison, ses temps oscillaient au mieux entre 21"7 et 21"8, et dépassaient parfois les 22"0. De quoi entrevoir une nuit excitante, samedi, en demi-finales (4h11) où Maxime Grousset s'est également invité.
Tokyo 2020
Tel maître, tel chien : Dressel a fait de son animal de compagnie une fusée dans la piscine
13/08/2021 À 15:53

Meilleur chrono de sa saison et 2e de sa série, ça commence bien pour Manaudou

Pour l'instant, le nageur de 30 ans préfère ne pas se projeter. Il n'a cumulé que trop peu de certitudes, ces derniers mois, pour voir plus loin : "C'est sûr que je n'ai pas fait une année extraordinaire au niveau des chronos, a-t-il admis sur France Télévisions. Je vais essayer de passer les demies parce qu'en finale, tout est possible. Je ne pense pas vraiment à la victoire. J'ai le deuxième temps mais avec un dixième de plus, j'aurais eu le septième ou le huitième temps (Thom De Boer s'est classé sixième en 21"75, NDLR)."
Dressel est fort mais personne n'est imbattable
Il n'empêche, Manaudou n'avait jamais abordé les Jeux dans cet état d'esprit. Cette fois, il n'est ni le patron ni même un outsider, sur le papier. Et ça change tout. "Je suis très excité de faire ces Jeux, l'objectif est de prendre du plaisir parce que je n'en ai pas pris beaucoup sur mes derniers JO avec mon statut de favori, a-t-il expliqué. Et avec le plaisir viendra la perf', j'en suis sûr." Avec cinq nageurs en un dixième, la course à la médaille est particulièrement indécise.

Dressel en mode record et Grousset surprenant 4e : Le 100 m n'a pas déçu

Seule certitude : Dressel est encore et toujours au-dessus de la meute. "Il est fort mais personne n'est imbattable, a analysé Manaudou, avec le sourire. C'est le favori. S'il nage au niveau de son 100m et de son 100 papillon, ça va être compliqué d'aller le chercher. Mais c'est une course d'un jour et j'aimerais bien accrocher une quatrième médaille olympique à mon palmarès." Qu'importe le métal, ce serait un sacré rebond.
Tokyo 2020
Manaudou: "J'aimerais beaucoup faire les Jeux dans mon pays"
07/08/2021 À 16:15
Tokyo 2020
De gros espoirs mais surtout une énorme déception pour Olivier
04/08/2021 À 23:24