Yohann Ndoye Brouard s'est invité aux JO de Tokyo en dépossédant in-extremis Mewen Tomac du billet en jeu au bout de la première phase de qualification olympique, vendredi à Marseille. A 20 ans, le nageur d'Annecy et qui s'entraîne à l'Insep sous les ordres de Michel Chrétien, présenté comme un espoir pour Paris 2024, va ainsi découvrir la grand-messe olympique dans quatre mois.
Après les séries matinales, c'est pourtant Mewen Tomac (19 ans) qui était en pole position après avoir bouclé son aller-retour en 53 sec 10, pour 53 sec 34 fixées par l'encadrement tricolore. Même si Yohann Ndoye Brouard avait lui aussi nagé sous le minima olympique quelques minutes plus tôt, en 53 sec 21. Puisque cette première fenêtre de qualification olympique se referme dimanche, Ndoye Brouard n'avait d'autre choix pour se qualifier au plus vite pour Tokyo que de nager en moins de 53 sec 10 et de battre Tomac en finale vendredi soir. Mission accomplie, en 52 sec 97, record personnel amélioré de plus d'une demi-seconde (53 centièmes précisément).
Tokyo 2020
Jour J pour les princes du cent
IL Y A 3 HEURES
Yohann Ndoye Brouard rejoint ainsi Florent Manaudou, devenu un peu plus tôt dans la soirée, sur 50 m, le premier à intégrer la première vague de qualifiés tricolores, qui va grossir jusqu'à dimanche. Dans un second temps, les derniers sésames seront distribués dans un second temps aux Championnats de France 2021, mi-juin à Chartres, selon des minima chronométriques moins relevés, et dans la limite de deux qualifiés par course.
Tokyo 2020
100M Nage libre : Une finale plus ouverte que prévue
IL Y A 5 HEURES
Tokyo 2020
Préparation, plongeon, nage : Alain Bernard décrypte le départ idéal en natation
IL Y A 5 HEURES