Parallèlement au vote de la rédaction, vous pouvez également déterminer votre propre hiérarchie. Pour cela, rien de plus simple: envoyez-nous un mail à l'adressesuivante: redaction.fr@eurosport.com. Il vous suffit de mettre dans l'intitulédu mail VOTE suivi du nom du sportif (homme ou femme) de votre choix. Nous ne retiendrons qu'un seul nom par internaute. Inutile donc de mettre une liste de 10 ou 15 noms. Le résultat du vote des internautessera dévoilé le 10 janvier sur notre site.

____________________________________________________________________________________________________

Champions de la décennie
Phelps, golden submarine
07/01/2010 À 16:40

LE N°1 DE NOTRE CLASSEMENT SERA DÉVOILÉ DEMAIN

2. TIGERWOODS (Etats-Unis - Golf)

Le mois dernier, Tiger Woods a été désigné sportif de la décennie par l'agence de presse américaine Associated Press, devançant Lance Armstrong, Roger Federer et Michael Phelps. Les votants avaient effectué leur choix avant le tsunami médiatique qui s'est abattu sur le numéro un du golf mondial suite à ses déboires conjugaux. Les récents évènements auraient-ils pu changer la donne et priver Woods de cette consécration? Sans doute pas, tant sa marge sur Armstrong était grande. Dans notre classement, l'Américain se situe donc un cran plus bas, juste en-dessous de qui vous savez désormais. Autant le dire tout de suite, en ce qui nous concerne, l'impact des derniers éléments connus de la vie de Tiger Woods a été nul. Ils n'ont pas davantage pesé que la "fumette" de Michael Phelps l'année dernière.

A l'aube de l'An 2000, Roger Federer et Michael Phelps, qui entourent Woods sur notre podium, étaient encore inconnus du très grand public. Seuls les initiés de leur sport respectif avaient peut-être déjà entendus parler de ces jeunes espoirs. Woods, lui, était déjà là. Il avait déjà révolutionné sa discipline, en imposant à tous une manière de jouer et de se préparer radicalement différente. Ses adversaires ont été contraints de suivre le mouvement, sous peine d'être encore plus largués qu'ils ne le furent pendant toutes ces années. Son style de jeu, athlétique, dynamique, sa personnalité expansive sur les greens, et son charisme ont contribué donner au golf une popularité nouvelle. Dans l'histoire du golf, il y aura donc bel et bien un avant et un après Tiger Woods. Rarement un champion aura autant bouleversé l'image et même la nature de son sport.

Sur la période qui nous intéresse, le golf se résume presque à Tiger Woods. Le 1er janvier 2000, le Tigre était déjà numéro un mondial. 10 ans plus tard, c'est toujours le cas. En fait sur les 520 semaines de la période 2000-2009, Woods a été en tête du classement mondial tout le temps moins... 32 semaines, soit environ sept mois. Difficile de faire plus hégémonique. Il a remporté 12 tournois du Grand Chelem, alignant même les quatre tournois majeurs de façon consécutive en 2000-2001. Or, jamais un golfeur, pas même l'immense Jack Nicklaus, n'avait réussi à détenir les quatre titres simultanément. Ce "Tiger Slam" le fit entrer pour de bon dans la légende à seulement 25 ans. Depuis, il a largement eu le temps de l'entretenir.

Au cours des 10 dernières années, outre ses 12 titres majeurs, Woods a remporté 64 tournois, s'imposant au moins une fois sur chaque continent. Sur le seul circuit américain (PGA Tour), il a signé 56 succès. Quand on sait que, dans toute l'histoire, seuls quatre joueurs ont gagné davantage dans toute leur carrière que Woods sur ces 10 années-là, on mesure mieux l'impact de la révolution "tigresque." Il s'est imposé dans 35% des tournois qu'il a disputés entre 2000 et 2009. Sa supériorité a parfois été telle qu'on a pu avoir le sentiment de voir un pro jouer au milieu d'amateurs. Il a parsemé son chemin de quelques chefs-d'œuvre. Si on ne devait retenir qu'un moment de grâce, ce serait sans doute celui de l'été 2000. En juin, lors de l'US Open, Woods s'approprie neuf records de l'épreuve. Il s'impose avec 15 coups d'avance sur le deuxième, pour signer la plus large victoire de l'histoire dans un tournoi majeur, effaçant un record vieux de 140 ans. Sports Illustrated définira sa performance comme le plus grand exploit de tous les temps en golf. Un mois plus tard, dans le temple du golf, à Saint-Andrews, Tiger surclasse à nouveau la concurrence pour enlever le British Open avec 8 coups d'avance cette fois. En quelques semaines, le vent de l'histoire venait de souffler.

__________________________________________________________________________________________________

3. Michael Phelps (Etats-Unis - Natation)
4. Ole-Einar Bjorndalen (Norvège - Biathlon)
5. Michael Schumacher (Allemand - Formule 1)
6. Valentina Vezzali (Italie - Escrime)
7. Sébastien Loeb (France - Automobile)
8. Valentino Rossi (Italie - Motocyclisme)
9. Lance Armstrong (Etats-Unis - Cyclisme)
10. Serena Williams (Etats-Unis - Tennis)

11. Kenenisa Bekele (Ethiopie - Athlétisme)
12. Yelena Isinbayeva (Russie - Athlétisme)
13. Kobe Bryant (Etats-Unis - Basket)
14. Jonny Wilkinson (Angleterre - Rugby)
15. Janica Kostelic (Croatie - Ski alpin)
16. Usain Bolt (Jamaïque - Athlétisme)
17. Ronaldo (Brésil - Football)
18. Tom Brady (Etats-Unis - Football américain)
19. Hicham El Guerrouj (Maroc - Athlétisme)
20. Zinédine Zidane (France - Football)

21. Ryoko Tani (Japon - Judo)
22. Paolo Bettini (Italie - Cyclisme)
23. Rafael Nadal (Espagne - Tennis)
24. Hermann Maier (Autriche - Ski alpin)
25. Annika Sorenstam (Suède - Golf)
26. Justine Hénin (Belgique - Tennis)
27. Manny Pacquiao (Philippines - Boxe)
28. Anja Paerson (Suède - Ski alpin)
29. Venus Williams (Etats-Unis - Tennis)
30. Tim Duncan (Etats-Unis - Basket)

31. Ian Thorpe (Australie - Natation)
32. Alberto Contador (Espagne - Cyclisme)
33. Floyd Mayweather (Etats-Unis - Boxe)
34. Fernando Alonso (Espagne - Formule 1)
35. Tom Boonen (Belgique - Cyclisme)
36. Evgueni Plushenko (Russie - Patinage Artistique)
37. Bode Miller (Etats-Unis - Ski alpin)
38. Shaquille O'Neal (Etats-Unis - Basket)
39. Albert Pujols (République dominicaine - Baseball)
40. Daniel Carter (Nouvelle-Zélande - Rugby)

41. Nikola Karabatic (France - Handball)
42. Ronaldinho (Brésil - Football)
43. Lisa Leslie (Etats-Unis - Basket)
44. Nicklas Lidstrom (Suède - Hockey sur glace)
45. Aaron Peirsol (Etats-Unis - Natation)
46. Benjamin Raich (Autriche - Ski alpin)
47. Marcus Grönholm (Finlande - Rallye)
48. Tirunesh Dibaba (Ethiopie - Athlétisme)
49. Janne Ahonen (Finlande - Saut à skis)
50. Steven Lopez (Etats-Unis - Taekwondo)

Aux portes du Top 50 : Veronica Campbell (Jamaïque - Athlétisme), Maria Mutola (Mozambique – Athlétisme), Alex Rodriguez (Etats-Unis, Baseball), Kevin Garnett (Etats-Unis, Basket), Pau Gasol (Espagne – Basket), LeBron James (Etats-Unis - Basket), Tony Parker (France – Basket), Raphaël Poirée (France – Biathlon), Tony Estanguet (France – Canoe-Kayak), Michal Martikan (Slovaquie – Canoe-Kayak), Julien Absalon (France – Cyclisme), Pavel Kolobkov (Russie – Escrime), Anky Van Gruvsen (Pays-Bas - Equitation), Gianluigi Buffon (Italie - Football), Thierry Henry (France – Football), - Marta (Brésil - Football), Cristiano Ronaldo (Portugal – Football), Peyton Manning (Etats-Unis - Football américain), Lewis Hamilton (Grande-Bretagne – Formule 1), Phil Mickelson (Etats-Unis - Golf), Vijay Singh (Fidji – Golf), Martin Brodeur (Canada - Hockey sur glace), Stefan Everts (Motocross - Belgique), Inge De Bruijn (Pays-Bas - Natation), Grant Hackett (Australie – Natation), Pieter Van den Hoogenband (Pays-Bas - Natation), Guo Jingjin (Chine – Plongeon), Bryan Habana (Afrique du Sud – Rugby), Martin Johnson (Angleterre - Rugby), Richie McCaw (Nouvelle-Zélande – Rugby), Anton Ono (Etats-Unis, Shorttrack), Kjetil Andre Aamodt (Norvège – Ski Alpin), Stephan Eberharter (Autriche – Ski Alpin), Lindsey Vonn (Etats-Unis – Ski Alpin), Wang Liqin (Chine – Tennis de table), Michel Desjoyeaux (France – Voile), Giba (Volley – Brésil).

Champions de la décennie
L'ogre Bjoerndalen
07/01/2010 À 10:38
Champions de la décennie
Vezzali, à fleuret de peau
06/01/2010 À 10:48