• Par Laurent Thieule, Président du Think tank Sport et Citoyenneté. Titulaire d’un DEA de sciences économiques, il fut chargé de l’organisation des 12e Jeux Méditerranéens en Languedoc-Roussilon (1993) en tant que Directeur Général. Ancien Président d’Havas Advertising Sport, il est aujourd’hui Directeur "Travaux Législatifs" au Comité des Régions
https://i.eurosport.com/2020/06/17/2834557.jpg
La vague verte vient de déferler sur la France lors des élections municipales. Et ce n’est pas un remake de l’épopée de l’AS Saint-Etienne de 1976. En choisissant d’élire des maires écologistes, les électeurs de plusieurs grandes villes françaises placent les questions environnementales au cœur de leurs préoccupations. Cette élection s’est déroulée dans un contexte de crise sanitaire et économique, et l’écologie a affirmé sa place. Les Français ont montré qu’ils ne prenaient pas cette question à la légère. Cette période va conduire le sport à repenser son/ses modèles : tant le sport professionnel, qui vit sur des modèles économiques inappropriés, que l'impact social des grands événements sportifs ou le rôle de conciliateur social du sport amateur.
Omnisport
Fournier déterminant, Ronaldo renversant, LOSC ennuyant : l'actu sur un plateau
IL Y A 12 HEURES
Cette réflexion sur le rôle du sport va désormais prendre place dans le contexte du fameux "Green Deal" déclaré par l'Union européenne comme une retentissante réponse à l'urgence climatique. L'urgence sanitaire déclarée par les États membres de l'Union européenne pour faire face à la pandémie du Covid-19 et les mesures mises en place pour assurer la reprise économique ne doivent pas altérer l'urgence climatique fixée à l'horizon 2050, avec un objectif de neutralité carbone.
Désormais toutes les politiques européennes – y compris le sport - et les moyens budgétaires alloués à ces politiques, vont devoir converger vers cet objectif de neutralité carbone. Une loi climat, juridiquement contraignante, sera adoptée dans les prochains mois ; elle déterminera la marche à suivre en matière d’action climatique, conférera davantage de prédictibilité aux investisseurs publics et privés et établira solidement les éléments de la transition énergétique.

Un vélo sur les quais de Seine

Crédit: Getty Images

Les maires se retrouvent une fois de plus en première ligne

La priorité de l'Union européenne est que le "Green Deal" mobilise toutes les institutions politiques, tous les secteurs économiques et tous les acteurs de la société civile. Et au premier rang desquels figurent les collectivités territoriales, villes et régions, où se réalise et s'applique 70% de la législation européenne. En clair, les maires se retrouvent une fois de plus en première ligne de la mise en œuvre d’un enjeu européen majeur, en l'occurrence le succès de ce "Green Deal". Certes, des milliers d'entre eux n’ont pas attendu cette déclaration d’urgence climatique depuis Bruxelles pour s’engager dans le virage écologique et de la transition énergétique, poussés par leurs opinions publiques et conscients de leur responsabilité politique. Et ces mêmes villes ont mis le sport et la pratique de l’activité physique au cœur de cet enjeu "vert" et sanitaire aussi. Les "Plans vélo" fleurissent comme jonquilles dans les prés dans un nombre croissant de villes européennes, pour ne prendre qu’un seul exemple.
La crise sanitaire nous oblige à revoir nos modes de déplacements, notamment urbains. On le voit avec la mise en œuvre d’aménagements cyclables temporaires, le boom de l’industrie du cycle et les attentes des citoyens. Certaines villes ont engagé une réflexion globale pour promouvoir l’activité physique, à l’image de la ville de Liverpool, qui a défini une stratégie appelée "Liverpool Active City" dans le but de favoriser l’activité physique dans les écoles, dans les transports, sur les lieux professionnels, dans les parcs, etc.

Engager d’autres débats et susciter d'autres initiatives

Rendre nos territoires urbains plus cyclables, plus marchables, plus propices à l’activité physique, va dans le sens de l’histoire (les villes ont été dessinées pour le tout voiture, et aujourd’hui de nouveaux modes de déplacements existent). Une proposition opérationnelle pourrait être d’engager les grandes métropoles françaises et les réseaux de villes comme l’AMF ou France Urbaine dans une réflexion en ce sens (recensement des outils existants, valorisation des bonnes initiatives, etc.)
Rendre une ville plus active peut prendre plusieurs formes : pistes cyclables sécurisées, boucles de randonnées urbaines, aménagements des espaces publics, appui du nudge marketing afin de rendre ludique l’activité physique, aménagement des cours de récréation, développement de l’écomobilité scolaire… Un petit rappel, car là aussi il y a urgence et déficit de pratiquants sur le continent européen : 210 millions de citoyens avouent ne pratiquer aucune activité physique. Cela coûte la bagatelle annuelle de 80 milliards d'euros à l'économie européenne, et le pire étant que 66% des décideurs politiques ignorent encore cette situation.
Sport et Citoyenneté a révélé celle-ci dans une première étude commandée par la Commission européenne et s'est ensuite mis en ordre de marche pour fédérer et accompagner un réseau européen de villes actives (projet PACTE), qui fait tache d’huile dans les territoires de l'Union européenne, dans les écoles, les familles et les entreprises, et amènera de nouveaux adeptes à la pratique sportive. Mais il nous faut aussi engager d’autres débats et susciter d'autres initiatives. Dans le domaine écologique tout d’abord, en matière de préservation de l’environnement, de nouveaux modes de consommation d'énergie, ou de manière de concevoir les événements sportifs ou plus simplement la pratique sportive. Plusieurs organisations s’engagent déjà dans cette démarche, à l’image de l’UEFA et de son projet LIFE TACKLE soutenu par le programme LIFE de la Commission européenne (instrument financier de la Commission européenne entièrement dédié à soutenir des projets dans les domaines de l’environnement et du climat). A nous, collectivement, de continuer à alimenter la réflexion en la matière.
Omnisport
Lakers battus, PSG bousculé, Mondiaux à Roubaix : l’actu sur un plateau
HIER À 04:52
Omnisport
Lacazette en sauveur, Djokovic mystérieux, PSG sans Neymar : l'actu sur un plateau
19/10/2021 À 04:55