Cette fois, c'est la bonne pour Tom Daley. A Londres et Rio, le plongeur s'était chaque fois heurté à l'hégémonie chinoise dans la discipline. Depuis 1988, la Chine a en effet remporté 75% des médailles d'or décernées en plongeon et elle restait sur un impressionnant sept titres sur huit possibles à Rio en 2016. Mais cette fois, le duo composé de Chen Aisen et de Cao Yuan, tous deux déjà deux fois médaillés d'or, a raté son quatrième plongeon (sur six) depuis la plateforme à 10 m de la capitale japonaise, laissant échapper un nouveau sacre olympique.
Les Britanniques Daley et Matty Lee ont eux tenu jusqu'au bout, s'imposant en finale avec 471,81 points, devant les Chinois (470,58 pts) et les Russes Aleksandr Bondar et Viktor Minibaev. Lors de la première journée des épreuves de plongeon dimanche, les Chinoises Shi Tingmao et Wang Han avaient elles remporté une victoire éclatante dans l'épreuve féminine synchronisée féminin, depuis le tremplin de 3 m. Le Canada avait décroché l'argent et l'Allemagne le bronze.
Tokyo 2020
Un 10 pour conclure : revivez le plongeon parfait de Quan Hongchan
05/08/2021 À 09:07

14 ans aux Jeux de 2008...

Daley est une véritable star du plongeon en Grande-Bretagne, mis sur le devant de la scène médiatique dès son plus jeune âge et ses débuts dans la discipline à l'âge de 7 ans. Il a participé aux Jeux de Pékin en 2008, alors qu'il n'avait que 14 ans, en prenant la 7e place du plongeon à 10 mètres, avec son visage poupon d'écolier. Champion du monde l'année suivante, il avait dû se contenter du bronze à Londres, quelques mois après le décès de son père à 40 ans, alors qu'il y avait une énorme pression sur ses épaules. Son palmarès s'est progressivement étoffé (trois titres mondiaux et désormais un titre olympique), s'associant en plongeon synchronisé à Matty Lee à partir de l'automne 2018, après avoir été associé à Daniel Goodfellow pendant trois saisons de 2016 à 2018.
Star Outre-Manche, il a révélé en décembre 2013 sa relation avec le réalisateur oscarisé Dustin Lance Black (oscar du meilleur scenario originale en 2009 avec Harvey Milk). Ils se sont mariés en mai 2017 et ont un fils, Robbie, du prénom du père de Daley. Le plongeur a régulièrement pris la parole sur le sujet, appelant notamment les footballeurs homosexuels à s'exprimer, pour aider les jeunes supporteurs qui peinent à affirmer leur identité. "37 pays en compétition criminalisent le fait d'être LGBT+. Je suis si heureux de pouvoir être ouvertement qui je suis sans rien craindre. J'espère qu'un jour tous les athlètes de tous les pays du Commonwealth pourront également concourir librement tels qu'ils sont", avait-il tweeté après sa victoire en plongeon synchronisé à 10 m avec Goodfellow aux Jeux du Commonwealth en 2018.

Tom Daley et Matty Lee

Crédit: Getty Images

Tokyo 2020
Quand la grâce vous touche : Les trois meilleurs scores des JO en plongeon 10 m
08/04/2021 À 14:57
Tokyo 2020
Le plongeon à travers ses plus grands exploits olympiques, en 90 secondes
08/04/2021 À 14:43