Getty Images

Clément Noël, le podium qui change tout

Noël, le podium qui change tout

Le 13/01/2019 à 17:51Mis à jour Le 13/01/2019 à 17:57

ADELBODEN - À 21 ans seulement, Clément Noël a signé lors du slalom, dimanche, le premier podium de sa carrière en Coupe du monde. Le skieur de Val d'Isère, "soulagé" par cette performance, a enfin passé un cap et sera plus attendu que jamais dans les prochaines semaines.

Pour rentrer dans la cour des grands, il faut le mériter. Il faut ensuite savoir l'assumer et prendre ses responsabilités. Pour ce qui concerne le mérite, Clément Noël n'a plus rien à prouver. Précoce, il a, depuis l'hiver 2018, démontré qu'il pouvait devenir un grand slalomeur. Champion du monde junior la saison dernière avec 2''77 d'avance sur son dauphin, il lui manquait LA performance marquante aux cotés des meilleurs. Ce dimanche 13 janvier 2019 est donc inscrit à jamais dans sa tête. Mais ce premier podium en Coupe du monde, à l'occasion du mythique slalom d'Adelboden, doit le faire passer dans une nouvelle dimension. Celle des cadors.

À 21 ans, Noël fait mieux que Grange

Au moment où Henrik Kristoffersen - qui ne pèse pas moins de 15 victoires en slalom en Coupe du monde - a franchi la ligne d'arrivée de la célèbre Chuenisbärgli, sa colère a contrasté avec la joie de Clément Noël. À ce moment précis, le Vosgien a exulté de toutes ses forces. Tout comme le staff tricolore conscient de voir sa pépite enfin récompensée, et monter sur la boîte. "C'est mon premier podium, c'est génial, c'est un super résultat !" s'est-il logiquement félicité après cette deuxième place exceptionnelle derrière le roi Hirscher.

À 21 ans, le skieur de Val d'Isère a également fait mieux qu'un double champion du monde de la spécialité. Cette référence du slalom, ce n'est autre que Jean-Baptiste Grange, passé de la 17e place à la 9e ce dimanche en Suisse, et qui avait accroché son premier podium en carrière à l'âge de 23 ans. S'il ne fait aucun doute sur l'énorme potentiel de Clément Noël, la route est encore longue pour se vanter de présenter le même palmarès que son aîné et source d'inspiration au quotidien. Désormais, le skieur tricolore va pouvoir appréhender la suite de la saison avec un poids en moins comme il a pu nous le confier : "Je tournais autour depuis un long moment, c'est bon pour la confiance et c'est un vrai soulagement".

"Cela va me permettre d'envisager un bon mois de janvier"

Il y a un temps pour tout. Gagner, profiter de cette victoire, savourer avec ses proches et juste après, il faut savoir se reconcentrer pour s'y remettre immédiatement. Car si les succès sont éternels, la saison n'attend pas. S'il ne veut pas évoquer les prochains championnats du monde à Åre en Suède (du 5 au 17 février), afin de rejeter toute pression supplémentaire, il est conscient que son statut a changé et qu'il est désormais plus attendu qu'avant. 6e de la Coupe du monde de slalom, son dossard sera scruté comme jamais dès la semaine prochaine...

Céement Noël lors du slalom à Adelboden le 13 janvier 2019

Clément Noël est donc prévenu. Si ce premier podium en carrière va lui "permettre d'envisager un bon mois de janvier", le plus dur reste à venir. Jusqu'aux Mondiaux, trois slaloms de légende l'attendent avec Wengen, en Suisse, le 20, Kitzbühel le 27 et enfin le plus impressionnant de tous, Schladming, là encore en Autriche, le 29. Il y a un an, le Français s'était justement révélé sur ces trois monuments. Avant d'aller claquer une incroyable mais frustrante 4e place aux Jeux de PyeongChang. Cette année, avec son premier podium en poche, que va-t-il nous réserver ?

0
0