C’était jour de première à Alta Badia pour le Géant parallèle ! Opposé à Stefan Luitz en finale, Rasmus Windingstad a décroché sa première victoire en Coupe du monde, lui qui n’avait connu qu’un seul podium jusqu’ici. Le Norvégien succède à Marcel Hirscher sur la Gran Risa et devance donc Stefan Luitz, excellent deuxième, et Roland Leitinger. Pour ce dernier, c’est aussi un jour particulier puisqu’il découvre le podium en Coupe du monde. Côté Français, ça n’a pas souri puisque Alexis Pinturault est sorti dès les 16es de finale, Mathieu Faivre et Thibaut Favrot au stade des huitièmes.
La colonie norvégienne – ils étaient 7 sur 32 en 16es de finale – a triomphé dans la station italienne mais pas avec les skieurs attendus. Brillants en qualification, Henrik Kristoffersen et Leif Kristian Nestvold-Haugen ont flanché et terminent respectivement 7e et 4e. Le grand bonhomme du jour a 26 ans, n’avait qu’un podium en Géant en carrière, à Kranjska Gora en mars dernier, mais il a découpé la Gran Risa pour s’offrir un Stefan Luitz étincelant jusqu’à la finale. L’Allemand, malheureux au tirage puisque souvent sur le parcours bleu – le moins rapide – complète le podium avec un novice à ce niveau, Roland Leitinger. L’Autrichien, non content de monter sur sa première "boîte" en Coupe du monde, s’est en plus permis le luxe d’écarter Kristoffersen, décevant ce lundi, en quart de finale.
Ski alpin
Eliasch élu président de la Fédération internationale de ski
04/06/2021 À 13:29

Mauvais jour pour les Bleus

Décevants, les Français l’ont été eux aussi. Ils étaient trois qualifiés pour les 16es de finale et n’étaient même plus que deux pour les 8es. En effet, Alexis Pinturault est sorti dès la première manche de son premier run et a donc abordé le second avec un débours d’une demi-seconde. Il a tout tenté mais il n’est pas parvenu à refaire son retard sur Mattias Roenngren, finalement 6e. Sur le podium l’an dernier à Alta Badia, "Pintu" a encore Bormio pour se rattraper en Italie.

Pinturault a tout tenté avant de perdre le contrôle

Pour les deux autres représentants tricolores, c’est à peine mieux avec une élimination en huitièmes de finale. Mathieu Faivre est sorti face à Kristoffersen et Thibaut Favrot, dauphin surprise d’Hirscher en 2018, est venu mourir à 13 centièmes de Justin Murisier. Les années se suivent et ne se ressemblent pas pour les Français sur la Gran Risa.
Ski alpin
Fracture du péroné pour Kristoffersen après une sortie en motocross : Six semaines de convalesence
07/05/2021 À 13:41
Ski alpin
Pinturault : "Le gros globe, c'est dans les moments les plus difficiles qu'on le construit"
24/03/2021 À 14:55