LES COTES POUR LE GLOBE DU SLALOM :
JEAN-BAPTISTE GRANGE (512 points) : 50%
MANFRED MOELGG (491 points) : 45%
Bormio
Les Bleus sont géants !
14/03/2008 À 10:45
MARIO MATT (427 points) : 5%
Jusqu'au bout, la hiérarchie aura eu du mal à se dessiner. Jusqu'au bout, Jean-Baptiste Grange aura trouvé des adversaires à sa hauteur. Jusqu'au bout, l'obtention du globe de cristal du slalom aura été indécise. A Bormio, le skieur de Valloire jouera gros. Très gros. Après un mois de février (25e à Garmisch-Partenkirchen, abandon à Zagreb) qui a remis en cause sa suprématie entre les piquets serrés, Grange a relevé quelque peu la barre la semaine dernière à Kranjska Gora. En Slovénie, le Français a pris une 4e place qui lui a redonné le sourire. Mais qui ne lui a pas permis de mettre au pas définitivement ses concurrents directs. Si Mario Matt a connu quelques difficultés (12e), Manfred Moelgg, revenu à 21 points de la tête du classement de la spécialité, a confirmé que c'était lui le plus sérieux rival de "JB".
Impeccable en géant la semaine dernière (2e), le skieur originaire de San Vigilio di Marebbe, dans le Sud-Tyrol a été époustouflant dimanche lors du 10e et avant-dernier slalom de la saison. Vierge de toute victoire en Coupe du monde avant sa démonstration sur la piste Podkoren, le technicien italien était soulagé d'avoir ouvert son palmarès : "Je suis très content de m'imposer enfant. Ça fait longtemps que je l'attendais celle-là. Je suis resté patient après tous mes podiums sans victoire, j'ai toujours pensé à moi et à mon ski et j'ai attendu. Ça a payé." Beau joueur et revigoré par sa 4e place, Grange a hâte d'en découdre à Bormio : "Cela va être une belle bagarre. Mais Moelgg est désormais plus en position de jouer le globe, il aura lui aussi la pression en finale".
Mathématiquement, ils sont encore trois à pouvoir jouer le globe de la spécialité. Mais le double champion du monde (2001, 2007) autrichien, Mario Matt, semble désormais trop loin (à 85 points de Grange) pour se mêler à la lutte. Sur une Stelvio annoncée sans réel dénivelé, Grange partira avec un avantage certain. Plus rapide sur les parties plates que ses adversaires, le Français ne devra pas skier sur la retenue et il le sait : "J'ai d'aussi bonnes chances que Manfred, avec un petit avantage de 21 points. Je veux faire ma course, me lâcher. J'ai retrouvé la confiance. Après si c'est lui le plus fort, ce sera comme ça...". Jean-Baptiste Grange doit tenir. Sa 4e place lors du géant de Bormio vendredi a été un formidable bol d'air. Un "happy end" à Bormio mettrait fin à six années de disette chez les Bleus, Frédéric Covili étant le dernier Tricolore à avoir décroché un globe (géant en 2002). En résistant jusqu'au bout à Moelgg, le Français succèderait également à Sébastien Amiez, qui avait soulevé le globe du slalom en 1996. C'était il y a 12 ans. L'âge exact de "JB" à l'époque...
GRANGE VAINQUEUR DU GLOBE SI :
- Il gagne ou est 2e.
- Il termine devant Moelgg
- Moelgg ne le devance que d'un rang sur le podium
- Si Moelgg termine 3e et qu'il ne se classe pas au-delà de la 6e place
- Si Moelgg termine 4e et qu'il ne se classe pas au-delà de la 9e place
- Si Moelgg termine 5e et qu'il ne se classe pas au-delà de la 11e place
- Si Moelgg termine 6e et qu'il ne se classe pas au-delà de la 13e place
- Si Moelgg termine entre la 7e et la 12e place et qu'il ne se classe pas au-delà de la 15e place
- Si Moelgg abandonne ou termine au-delà de la 12e place
Bormio
Winter Park: Vonn devant
16/03/2008 À 21:05
Bormio
Winter Park: le dénouement
16/03/2008 À 20:55