AFP

Deville aux anges, Kostelic en costaud

Deville aux anges, Kostelic en costaud
Par Eurosport

Le 22/01/2012 à 14:06Mis à jour Le 22/01/2012 à 16:27

Cristian Deville a remporté le slalom de Kitzbühel, son premier en carrière, à l'issue d'une seconde manche à suspens. L'Italien a finalement devancé Mario Matt (0"72) et Ivica Kostelic (0"78). Le Croate sème encore Marcel Hirscher, disqualifié. Steve Missillier finit à une belle quatrième place.

Eurosport Player: Regardez toute la saison en LIVE

Voir sur Eurosport

Cristian Deville a souvent touché du doigt sa première victoire en Coupe du monde, il l'a obtenue à Kitzbühel dimanche. L'Italien, quatrième temps à l'issue de la première manche, a devancé l'Autrichien Mario Matt (0"72) et le Croate Ivica Kostelic (0"78). Ce dernier fait la bonne opération de la journée suite à la disqualification de Marcel Hirscher lors du second tracé. Il s'empare du dossard jaune et remporte en plus le combiné, dont le classement a été calculé avec la descente de samedi. Steve Missilier a terminé au pied du podium (0"95) avec deux manches pleines. En revanche, la réussite fuit toujours Jean-Baptiste Grange, sorti de la piste comme à Wengen.

Deville avait déjà signé une deuxième et une troisième place cette saison, à Beaver Creek et Flachau. Mais jamais il n'était monté sur la plus haute marche du podium. "C'est fou, fou. Je n'ai pas fait la course idéale en première manche, mais la seconde, c'était incroyable. Dès la première porte, j'étais dans le bon rythme, j'ai pris beaucoup de risques mais je n'ai pas fait d'erreur. J'étais vraiment rapide, incroyable", a-t-il déclaré à l'arrivée. Mais le Transalpin a aussi profité de la bataille entre Kostelic et Hirscher pour le classement général. L'Autrichien disqualifié, le Croate a davantage assuré pour marquer des gros points. Hirscher a d'ailleurs vécu une journée à rebondissements. Troisième temps de la première manche, il a été disqualifié dans un premier temps, avant d'être repêché. S'il n'a pas enfourché lors du premier tracé, cela a été le cas lors du second. Il a cette fois-ci été définitivement déclassé, comme à Wengen. Kostelic prend ainsi 175 points d'avance au classement de la spécialité et passe devant au général (855 contre 725).

Grange out, Missillier prend le relais

Au pied du podium, Steve Missillier peut lui savourer le meilleur résultat de sa saison en slalom sur "une piste (qu'il) aime, avec des changements de pente". Sixième du premier tracé, il a été précis par la suite pour grappiller deux places. Thomas Mermillod-Blondin et Maxime Tissot ont terminé 17e et 22e, alors que le jeune Alexis Pinturault a été éliminé. Jean-Baptiste Grange a lui aussi connu un nouveau zéro pointé. Pour la quatrième fois de la saison, la deuxième consécutive, le Français est sorti de la piste entre les piquets. Il a enfourché après le premier intermédiaire, où il était passé en avance sur le meilleur temps. "Il n'y a pas d'erreur... Je pars super bien, je suis bien en ligne, après ça se joue au millimètre, là c'est la spatule qui accroche", a-t-il déclaré après sa course.

La réussite fuit toujours le Savoyard, vainqueur en 2008 et 2011. Mais il reste confiant : "C'est frustrant mais j'en ai vu d'autres, il y a forcément un moment où ça tournera. Ça n'a pas été simple pour moi depuis cet été, j'ai besoin de temps pour que tout se mette en place. Il faut accepter d'être patient pour récolter les fruits de tout ce travail. Le mental je l'ai, j'ai montré que j'étais capable de me relever après des gros échecs. Je sais que je reviendrai. La chose qui est rassurante, c'est que mon ski vient de plus en plus, c'est bien en place". Il aura l'occasion de rebondir à Schladming mardi, lors d'un slalom en nocturne qu'il avait remporté en 2011.

0
0