Ski alpin

Kitzbühel Clarey : "Il ne fallait pas non plus être un prophète pour savoir que ça serait dangereux"

KITZBUHEL - Remonté contre l'organisation et le choix de celle-ci de ne pas raboter la bosse finale avant la descente de vendredi, Johan Clarey est revenu pour Chalet Club sur les raisons de sa colère. Tout en expliquant que la FIS aurait dû être plus responsable.

00:01:33, 23/01/2021 à 11:39