Getty Images

Grande première pour Ortlieb, suspense total pour le petit globe

Grande première pour Ortlieb, suspense total pour le petit globe

Le 29/02/2020 à 11:46Mis à jour Le 29/02/2020 à 12:23

LA THUILE - L'Autrichienne Nina Ortlieb a remporté son premier succès en Coupe du monde à l'occasion du super-G donné dans la station italienne, samedi, devant l'Italienne Federica Brignone à 0"01 et la Suisse Corinne Suter à 0"07, en lice pour le globe de la spécialité.

La grande bagarre pour le globe du Super-G n'est pas terminée. Alors qu'elle avait l'occasion de terminer le travail, samedi à La Thuile en Italie, Corinne Suter n'a pas réussi à mettre son plan à exécution lors du dernier Super-G de la saison courante. Brillante troisième de la course (à 0"07), remportée par l'Autrichienne Nina Ortlieb, la Suissesse a ajouté 60 nouveaux points à son compteur, mais sa principale rivale Federica Brignone a fait mieux qu'elle.

Rapide, engagée et à l'aise sur la partie technique, l'Italienne a pris la deuxième place, pour un minuscule centième, et récupéré 20 points sur la reine de la vitesse cette saison. Le petit globe sera le principal enjeu des finales à Cortina d'Ampezzo, dans moins d'un mois (16-22 mars 2020). Dans sa quête d'un premier gros globe de cristal, la Transalpine a porté son avance sur Mikaela Shiffrin, toujours absente, à 153 points.

Vidéo - Ortlieb a sorti le super-G parfait pour ouvrir son compteur

01:48

La Coupe du monde de ski alpin tient une nouvelle vainqueur : Nina Ortlieb. Son nom vous parle sûrement : la skieuse de 23 ans est la fille d'un certain Patrick Ortlieb, champion olympique de descente des Jeux Olympique d'hiver d'Albertville en 1992. Sa victoire du jour n'est pas une surprise, la native d'innsbruck est montée en régime pendant tout l'hiver avant de laisser son CV à Crans-Montana où elle avait pris signé une 6e place lors de la première descente, puis de monter sur la boite pour la première fois le lendemain (3e place).

Pour gagner le Super-G, elle a mis les bons ingrédients sur une piste à la condition précaire : engagement dès la partie haute, prise de vitesse et trajectoires aux petits oignons. Raccourci, le tracé a offert un sprint, comme souvent dans ces conditions.

Vidéo - Un top 20 pour Worley, encore sur le retrour

01:20