En descente, il y a elle et les autres. Comme cela avait été le cas vendredi, Sofia Goggia a écrasé la concurrence à l’occasion de la deuxième descente de Lake Louise, au Canada, pour s’offrir le 13e succès de sa carrière, le 10e dans la discipline. L’Italienne a devancé l’Américaine Breezy Johnson (+ 0’’84), une nouvelle fois dauphine de la Bergamasque, et la Suissesse Corinne Suter (+ 0’’98). Auteur d’une superbe course, Romane Miradoli accroche une belle 13e place (+ 2’’13) et finit meilleure Française. En revanche, toujours pas de gros résultat pour Mikaela Shiffrin, dans le dur en descente et même pas rentrée dans les points.
C’est désormais la norme depuis près d’un an. Lorsque Sofia Goggia prend le départ d’une descente de Coupe du monde, l’Italienne gagne. C’est la 6e descente de suite à laquelle l’Italienne participe qu’elle gagne. La dernière fois qu’elle n’a pas gagné, c’était à Val d’Isère en décembre 2020, battue par Corinne Suter. Cette fois, la Suissesse a dû s’incliner. Pourtant, cette dernière avait signé une descente de toute beauté, avec de l’envie, de l’agressivité et des trajectoires tendues. Mais ce week-end, il n’y a rien à faire face à Sofia Goggia.
Cortina d'Ampezzo
Goggia remet ça, les Bleues passent à côté
22/01/2022 À 11:33

Un top 15 prometteur pour Miradoli

Encore une fois exceptionnelle sur les sections de plat où sa science de la glisse et sa justesse technique ont fait des misères, l’Italienne aura surtout créée des écarts à la sortie du Coach Corner, où elle a accumulé une vitesse folle (138 km/h !) pour creuser la différence dans le final. A l’arrivée, sa dauphine Breezy Johnson n’est pas à une seconde et demie comme la veille mais l’Américaine pointe encore très loin de la reine de la descente (+ 0’’84). L’Américaine a même cru un temps que son podium allait être en danger lorsque les Autrichiennes Cornelia Huetter et Christine Scheyer ont sorti des performances folles avec leurs dossards 27 et 29. Mais elles ont finalement échoué au pied du podium, avec la 4e place (+ 1’’16) et la 5e place (+ 1’’33). Un top 5 auquel a longtemps cru Romane Miradoli.
Pleine d’envie, beaucoup plus juste et engagée que vendredi, la Française a sorti une course brillante pour une skieuse qui revient de blessure. Malgré des fautes évidentes en seconde moitié de course, Miradoli a signé un beau top 15 (13e, + 2’’13), prometteur en cette année olympique. La Tricolore termine ainsi loin devant des stars de la descente comme Ester Ledecka (22e) et Lara Gut-Behrami (23e), passée complètement à côté de leur week-end jusqu’ici. Comme Mikaela Shiffrin, encore loin du compte en descente (37e). Mais les trois skieuses auront une ultime chance de briller à Lake Louise, dimanche, à l’occasion du Super-G. A condition que Sofia Goggia les accueille sur sa planète.
Val d'Isère
Goggia, la vitesse est son royaume
19/12/2021 À 12:24
Val d'Isère
Elle reste sur sa planète : Voici comment Goggia a dominé le super-G
19/12/2021 À 11:27