Imago

Paerson veut relever la tête

Paerson veut relever la tête
Par Eurosport

Le 01/12/2006 à 19:00Mis à jour

Après deux slaloms et un géant, les skieuses s'affrontent à Lake Louise avec une première descente. En l'absence de Michaela Dorfmeister et Janica Kostelic, Anja Paerson, qui réalise un début de saison difficile, et Lindsey Kildow partiront favorites.

Eurosport Player: Regardez toute la saison en LIVE

Voir sur Eurosport

Michaela Dorfmeister et Hilde Gerg retraitées, Janica Kostelic, victorieuse du globe de cristal de la descente l'hiver dernier, en année sabbatique. Les deux descentes dames prévues à Lake Louise (vendredi et samedi) devraient être plus ouvertes que celles des saisons précédentes. La Suédoise Anja Paerson et l'Américaine Lindsey Kildow partiront favorites des deux épreuves. Pour clôturer la tournée américaine, un Super-G sera disputé le dimanche. Les spécialistes des épreuves de vitesse tenteront d'engranger un maximum de points avant le retour du cirque blanc sur le Vieux Continent.

"Kilowatt" encore ?

Autre favorite, Lindsey L. Kildow, surnommée "Kilowatt", espère briller chez ses voisins canadiens. Victorieuse ex-aequo l'hiver dernier avec l'Italienne Elena Fanchini mais également en 2004, l'Américaine a prévenu qu'elle se sentait bien au Canada et qu'elle viserait un troisième succès de rang. "J'aime skier ici. Je suis en confiance. Savoir que j'ai eu de la réussite ici dans le passé m'aide à skier mieux", a déclaré l'Américaine, 20e temps à l'entraînement mardi.

Cette saison, Kildow vise un globe de cristal. Entre le Super-G ou la descente, son coeur balance. Deuxième du classement général de la Coupe du monde de descente l'hiver dernier et 4e de celui du Super-G, l'Américaine a les moyens de faire mieux. "Si je peux améliorer mes résultats en descente et en super-G, alors peut-être que je peux gagner le globe", a-t-elle déclaré. "C'est mon grand objectif, j'ai eu un peu de malchance en ce domaine dans le passé". Les concurrents vont avoir à lutter contre des températures polaires. La descente d'entraînement de mardi a été courue par -30 degrés Celsius, le 28 novembre le plus froid depuis 1896 dans la station canadienne.

0
0