AFP

Lenzerheide - Finales : La météo anéantit la compétition

Les finales envolées
Par Eurosport

Le 14/03/2013 à 14:50Mis à jour Le 14/03/2013 à 15:18

Après les descentes, les super-G de Lenzerheide ont été annulées. Le dernier rendez-vous de la Coupe du monde de ski alpin est un acte manqué qui consacre Aksel Lund Svindal, détenteur de deux petits globes, et Tina Maz, enfin sacrée.

Eurosport Player: Regardez toute la saison en LIVE

Voir sur Eurosport

Cette fois, certains skieurs se sont élancés. Pour rien. Comme les descentes mercredi, les finales du super-G ont été annulées jeudi à Lenzerheide. Sans concourir, Aksel Lund Svindal reçoit un deuxième petit globe de cristal ; Tina Maze est enfin sacrée après s'être vu refuser l'opportunité de revenir sur Vonn la veille. Cette fois, il n'était plus question de brouillard sur la station suisse mais de vents violents, qui ont amené les organisateurs à repousser jusqu'à 13 heures le départ du super-G messieurs, en espérant que la course dames puisse se dérouler dans la foulée. Il n'en fut rien, une énième interruption après la violente chute de Klaus Kröll mettant un terme à une finale dominée par Gauthier De Tessières après le passage de dix concurrents.

Kröll, vainqueur de la Coupe du monde de descente 2012, est allé s'encastrer dans les filets de sécurité, par une impressionnante roulade en avant. L'Autrichien de 32 ans est resté assis là, sans se relever, avant d'être évacué par hélicoptère. Cette chute a mis un point final à cette course qui était déjà mal engagée. Alors que les facéties du temps faisaient craindre une nouvelle annulation des épreuves comme la veille pour les descentes, le Français Gauthier de Tessières, dossard 1, a eu le feu vert pour s'élancer à 13h00. Le vice-champion du monde a frôlé l'accident, volant sur le virage à mi-parcours, et évitant d'un cheveu les filets de sécurité une fois la ligne d'arrivée passée.

Svindal peut dire adieu au gros Globe

Sa course a eu le don d'effrayer d'autres coureurs, qui ont demandé de jury d'envoyer d'autres ouvreurs en piste. L'épreuve a alors repris son cours jusqu'à ce que la chute de Kröll ne vienne à nouveau l'interrompre. "Ce qui est dommage, c'est que l'on doit attendre que quelqu'un se blesse pour se poser la question. Il faudrait se poser la question de la santé des skieurs avant celle des intérêts financiers. Je suis content d'être arrivé en bas de la piste en bonne santé, j'espère que Klaus ne sera pas blessé. J'avoue que je ne n'ai pas pris de plaisir à skier ce super-G", a commenté le champion du monde 2011, l'Italien Christof Innerhofer, au micro de la chaîne de télévision ORF.

Déjà contrarié en descente, Aksel Lund Svindal est également handicapé par ses victoires sur tapis blanc. Avec 131 points d'avance sur Matteo Marsaglia, le Norvégien était déjà assuré de la victoire en super-G. La finale devait surtout lui permettre de refaire (en partie) son retard sur Marcel Hirscher, à qui le gros Globe de cristal est plus que jamais promis. L'Autrichien s'était exceptionnellement aligné sur le super-G de Lenzerheide, dans l'espoir de limiter la perte de points sur Svindal. Après deux courses qui lui sont nettement favorables, le Norvégien n'a finalement repris aucun point sur son rival autrichien. Comme les ambitions de grand chelem de Tina Maze, les espoirs de victoire de Svindal au classement général de la Coupe du monde de ski alpin ont été emportés par le ciel encombré de Lenzerheide.

0
0