Getty Images

Daniel Yule crée la surprise dans le slalom, Marcel Hirscher seulement 26e

Une fois n'est pas coutume : Hirscher se rate, Yule ramasse la mise

Le 22/12/2018 à 19:36Mis à jour Le 22/12/2018 à 20:36

MADONNA DI CAMPIGLIO - Marcel Hirscher et Henrik Kristoffersen partis à la faute, le Suisse Daniel Yule a remporté sa première victoire en Coupe du monde en dominant le slalom lundi en Italie. Cela faisait plus d'un an que l'Autrichien n'avait pas fini hors du podium en Coupe du monde dans sa discipline fétiche. Alexis Pinturault et Victor Muffat-Jeandet se font une place en fin de top 10.

Les surprises de taille se sont enchaînées samedi à Madonna di Campiglio, délivrant un scénario des plus inattendus. Au terme d'une deuxième manche complètement folle où les patrons du slalom Marcel Hirscher et Henrik Kristoffersen - entre autres - sont partis à la faute, Daniel Yule s'est offert le premier succès de sa carrière à l'occasion du slalom nocturne de Madonna di Campiglio. Le Suisse devance deux Autrichiens, Marco Schwarz (+ 0''34) et Michael Matt (+ 0''50). Petite déception pour les Français, malgré les 9e places ex-aequo d'Alexis Pinturault et Victor-Muffat-Jeandet.

La première manche avait semé les promesses d'un second acte indécis mais c'est un véritable vent de folie qui a soufflé sur Madonna di Campiglio ce samedi. Idéalement placés (premier et deuxième) à l'issue du premier tracé, Marcel Hirscher et Henrik Kristoffersen semblaient à nouveau partis pour se livrer un duel pour la gagne dont ils ont l'habitude depuis plusieurs années en slalom. Pourtant, on ne retrouvera aucun des deux dans le top 25 de l'épreuve. Le Norvégien a enfourché après deux portes (!) alors que l'Autrichien, métronome de la discipline (il restait sur 17 courses sans sortir en Coupe du monde), a lui été piégé peu après, même s'il a tenu à terminer (26e, + 18''69). Un scénario improbable.

Le gâchis français

Mais la piste aura fait bien d'autres victimes, moins prestigieuses mais aussi importantes, à l'image de Loïc Meillard (19e, + 2''11), cinquième du premier run. Mais les Suisses, qui auront couru la deuxième manche sur un parcours tracé par leur coach, ont fini par en profiter. Quatrième du premier acte, deuxième du second, Daniel Yule a su profiter de l'aubaine offerte par la défaillance des cadors. Parfaitement équilibré, posé, avec beaucoup de hauteur, le skieur de Champex Ferret a négocié habilement chaque piège pour s'offrir sa première victoire. Devant les deux Autrichiens, Marco Schwarz et Michael Matt. Devant aussi deux revenants, l'attendu Dave Ryding (4e, + 0''65) et l'inattendu Giuliano Razzoli (5e, + 1''08), phénoménal malgré son dossard 69.

Côté Français, la deuxième manche laissera un cruel goût amer. Les Bleus ont pourtant de nouveau signé deux top 10, avec la 9e place ex-aequo d'Alexis Pinturault et Victor Muffat-Jeandet (+ 1''30). Mais le premier acte, avec six Tricolores qualifiés dont deux dans le top 10 à moins d'une seconde du leader, laissait de biens meilleurs espoirs aux Bleus. Des espoirs vite douchés par les deux sorties de pistes consécutives de Clément Noël (25e, + 5''50) et Julien Lizeroux (27e, + 21''86). Dans un jour où tout semblait possible, il y a de quoi être frustré.

0
0