Maître du ski mondial, le voilà assurément sacré Roi de la Planai ! Marcel Hirscher a survolé ce mardi soir le mythique slalom de Schladming. L'Autrichien, déjà vainqueur ici l'an passé et en 2012, n'a sans doute pas apprécié ses deux "échecs" consécutifs à Wengen et Kitzbühel. Devant les 50 000 spectateurs venus bravés le froid pour encourager leur champion, le septuple tenant du titre du gros Globe a réalisé le meilleur temps des deux manches (1'44''81), signant ainsi sa 68e victoire en Coupe du monde. Sans démériter, et confirmant sa nette progression en slalom, Alexis Pinturault a terminé deuxième (1''23) devant le Suisse Daniel Yule (1''60), tous deux loin, très loin de Marcel Hirscher.

Géantiste, Pinturault est (re)devenu slalomeur

Schladming
Hirscher a assommé la première manche, Pinturault bien placé
29/01/2019 À 16:29
Avant même la saison, il avait annoncé son désir de refigurer parmi les meilleurs slalomeurs. Après des débuts poussifs (sortie de course à Levi, et 14e à Saalbach), Alexis Pinturault a retrouvé d'excellentes sensations dans la discipline. Ce mardi soir, à Schladming, la Mecque du slalom, il a validé son troisième podium de la saison, son deuxième consécutif après sa 3e place à Kitzbühel le week-end dernier. Agressif à l'approche du piquet, équilibré de la tête aux skis, et techniquement de plus en plus stable, le skieur de Courchevel s'est rapproché un peu plus de sa troisième victoire en slalom en carrière après celles de Wengen en 2014 et de Val d'Isère en 2013.
En l'absence de Clément Noël et de Henrik Kristoffersen, qui ont tous les deux enfourché en première et seconde manche, Pinturault n'a pas tremblé pour prendre ses responsabilités et aller inscrire de gros points. Au classement général de la Coupe du monde, le Savoyard (732 points) est le nouveau dauphin de Marcel Hirscher (1216 pts), loin devant et bien parti pour aller soulever son huitième gros Globe de Cristal.

Hirscher, la réaction du champion

Blessée, la bête s'est transformée en véritable mutant. Vexé d'avoir été vaincu deux fois de suite par Clément Noël (Wengen et Kitzbühel), le Roi Hirscher a rappelé à tout le monde qu'il ne fallait jamais douter du meilleur skieur de la planète depuis près d'une décennie. Sa première manche ? Une démonstration incroyable dont il a le secret bouclée avec une seconde d'avance sur ses premiers rivaux.
La seconde ? Une nouvelle claque, tout en fluidité et en maîtrise totale, terminée avec 1 seconde 23 d'avance sur le Français. La Planai est devenue, pour la troisième fois de sa carrière, son jardin. Faisant ainsi exploser de joie le chaudron de Schladming. Sur l'aire d'arrivée, les sourires de Pinturault et Yule, pourtant battus à plate couture, en disaient long… Ce mardi soir, Marcel Hirscher était tout simplement imbattable. Comme souvent depuis plusieurs hivers.
Schladming
En quête d'un triplé historique
28/01/2019 À 18:36