Reuters

La 41e de Paerson

La 41e de Paerson
Par Eurosport

Le 28/01/2010 à 23:33Mis à jour

A l'issue de la manche de slalom, Anja Paerson a remporté le Super-Combiné de Saint-Moritz, sa 41e victoire en Coupe du monde. La Suédoise, meilleur temps entre les piquets serrés, a devancé Michaela Kirchgasser et Lindsey Vonn. Marie Marchand-Arvier a signé une magnifique 6e place sur la Corviglia.

Eurosport Player: Regardez toute la saison en LIVE

Voir sur Eurosport

Anja Pärson, la Suédoise aux sept titres mondiaux, a enfin débloqué son compteur cette saison en remportant le super-combiné de Saint-Moritz, la 41e victoire de sa carrière, à deux semaines des jeux Olympiques de Vancouver (12-28 février). Pärson n'était plus montée sur la plus haute marche du podium depuis la descente d'Altenmarkt-Zauchensee (Autriche) le 18 janvier 2009, soit un tout petit peu plus d'un an, mais une éternité pour la skieuse la plus titrée du circuit.

La semaine passée, sa 3e place en super-G à Cortina d'Ampezzo (Italie) l'avait frustrée alors qu'elle se sentait en grande forme. Et comptait bien sur Saint-Moritz, une piste où elle a souvent brillé (1re super-combiné en 2008, descente et super-G en 2007), pour remonter sur la plus haute marche du podium. Neuvième à l'issue du super-G, elle a dominé la manche de slalom pour s'offir son 4e succès dans les Grisons, devant l'Autrichienne Michaela Kirchgasser et l'Américaine Lindsey Vonn, la leader de la Coupe du monde. "Je voulais bien faire. Cette victoire, c'est vraiment parfait avant les JO", a insisté la Suédoise de 28 ans. "Je suis patiente. Et si on travaille, ça paye, a-t-elle poursuivi. Pourtant, jusque-là, ma saison n'était pas mauvaise, j'étais souvent dans le top 10". Au-delà d'une 41e victoire, Pärson n'était pas mécontente de battre enfin l'incontestable patronne du circuit, l'Américaine Lindsey Vonn.

"Surtout arriver en bas"

Vonn, elle ne voyait pas sa troisième place comme un échec, bien au contraire: "Je suis vraiment très contente. Ce sont des points bienvenus pour la Coupe du monde de super-combiné et surtout pour la Coupe du monde générale". La championne du monde de super-G et descente semblait pourtant la mieux placée pour la victoire avec le 2e temps du super-G en matinée. Mais dans le slalom, une discipline où elle est bien moins à l'aise qu'en vitesse, elle a préféré assurer, sachant que sa principale rivale pour la conquête du grand globe de cristal, l'Allemande Maria Riesch, avait abandonné en super-G après avoir manqué une porte.

"Je n'ai pas pris de risques, je voulais surtout arriver en bas, a souligné l'Américaine de 25 ans. Bien entendu, si Riesch avait couru le slalom, j'aurais pris davantage de risques. Là, c'était moins stressant". Vonn (1166 pts) conforte ainsi son avance sur Riesch (1050 pts) au classement général. Un écart qui pourrait à nouveau se creuser au terme du week-end avec une descente, spécialité où elle est invaincue cette saison (5 victoires en 5 cinq courses), et un super G, où elle compte également 4 podiums en quatre courses. Motivation supplémentaire pour la double gagnante de la Coupe du monde: la piste de Saint-Moritz est l'une des très rares où elle ne s'est encore jamais imposée.

0
0