Getty Images

C'était le jour de Jasmine Flury, pas des favorites

C'était le jour de Flury, pas des favorites

Le 09/12/2017 à 12:20Mis à jour Le 09/12/2017 à 15:13

SAINT-MORITZ - La suissesse Jasmine Flury a ouvert son palmarès en Coupe du monde en remportant le super-G dans la station suisse devant sa compatriote Michelle Gisin et la Liechtensteinoise Tina Weirather. Cette course a été marquée par la déroute des favorites et, surtout, la chute de Lindsey Vonn.

Eurosport Player: Regardez toute la saison en LIVE

Voir sur Eurosport

C'était le jour des novices. De deux surprises suisses. Devant leur public, Jasmina Flury et Michelle Gisin (+0''10) ont pris les deux premières places du super-G de Saint-Moritz ce samedi. La première, âgée de 24 ans, est une inconnue ou presque. Elle n'avait jamais fait mieux que 7e, le week-end dernier à Lake Louise, avant cette première victoire en Coupe du monde. La seconde est une habituée du circuit. Elle avait d'ailleurs été sacrée championne du monde ici-même l'an passé. Mais c'était en combiné. En super-G, son meilleur résultat était une 14e place. Hormi Tina Weirather (3e à 0''16), les favorites ont déchanté lors de cette course perturbée par un vent très irrégulier. Tessa Worley signe un nouveau top 10.

Double vainqueur du petit globe de super-G et médaillée de bronze lors des derniers Mondiaux, Lara Gut a eu moins de réussite que ses deux jeunes compatriotes. La skieuse helvète est partie à la faute à mi-parcours. Sa chute dans les filets a laissé craindre pour son genou. Mais il n'en a rien été, Gut ayant pu rechausser sans bobo apparent.

L'inquiètude pour Vonn

Lindsey Vonn, elle, n'est pas tombée. Mais c'est d'elle qu'est venue la plus grande inquiétude à l'issue de ce super-G. À l'issue d'un run très étrange, très peu engagée sur certaines sections et finalement peu rapide (24e), l'Américaine est restée au sol dans l'aire d'arrivée, grimaçante. Courbée, elle a pu difficilement rejoindre la tente médicale où un médecin l'a examinée. Une heure plus tard, elle a ensuite quitté la zone d'arrivée à bord d'une voiture, a constaté un journaliste de l'AFP. Elle souffrirait de la hanche.

Tenante du titre du gros globe et déjà leader au classement général, Mikaela Shiffrin est également loin du coup (20e). Une déception pour l'Américaine, qui avait remporté la première descente de sa carrière, le week-end dernier à Lake Louise. Le super-G est la seule discipline qui manque encore à son palmarès en coupe du monde. Pour elle, ce n'est que partie remise.

Nouveau top 10 pour Worley

Tessa Worley s'est montrée solide. Quatrième à Lake Louise (son meilleur résultat en super-G), la double championne du monde du géant s'est cette fois classée au 8e rang (+0''76). La meilleure performance côté français. Mais pas la seule satisfaction. Jennifer Piot, Romande Miradoli (17e ex-aequo), Tiffany Gauthier (22e) et Laura Gauche (26e). Un bilan d'ensemble satisaisant pour un groupe en construction.

0
0