Montillet sans regret

Montillet sans regret
Par Eurosport

Le 20/02/2006 à 20:00Mis à jour

Cinquième du super-G remporté par Michaela Dorfmeister, Carole Montillet quitte les Jeux par la grande porte. Une semaine après sa chute à l'entraînement, sa performance force le respect. Même si la championne française, qui disputait sa dernière course o

Eurosport Player: Regardez toute la saison en LIVE

Voir sur Eurosport

Deuxième provisoire à son passage sur la ligne d'arrivée, la Française fut reléguée à la troisième place après le passage de Janica Kostelic, puis à la cinquième place, après ceux de l'Autrichienne Alexandra Meissnitzer et de sa compatriote Michaela Dorfmeister, la nouvelle championne olympique.

"J'ai essayé de jouer mais j'ai perdu. Je n'aurais donc pas de regrets sur ce super-G. Pour l'instant, je ne sais pas si je dois être déçue ou contente", a déclaré Montillet à l'agence Reuters. "Mais plus les minutes passent, plus je pense que je dois être contente. A la limite même, je préfère la cinquième place à la quatrième : c'est moins rageant... "

Aussi bien qu'une médaille

Carole Montillet sort donc finalement par la grande porte. " Dix jours avant les Jeux, j'avais vraiment retrouvé mon ski à tel point que je me sentais capable de toutes les battre comme si les Jeux à eux seuls me remettaient sur la voie. Mais, il y a une semaine, ma chute a tout remis en question", regrette-t-elle.

Quant à l'avenir, Montillet, 32 ans, a déjà annoncé depuis longtemps son intention de raccrocher ses skis à la fin de cette saison. "J'ai vraiment franchement envie d'aller au bout, d'aller jusqu'à la finale de la Coupe du monde accompagner la génération de filles comme Ertl ou Dorfmeister qui s'arrêtera", a-t-elle confiée à Reuters. "Sinon, je ne suis pas inquiète pour ma succession. En général, quand les dinosaures s'arrêtent, cela réveille les petites jeunes ", s'amuse Montillet dans une dernière pirouette.

0
0