From Official Website

Val d'Isère, 41 ans d'attente

Val d'Isère, 41 ans d'attente
Par Eurosport

Le 02/02/2009 à 16:00Mis à jour

Après les Mondiaux de Chamonix en 1937 puis 1962 et ceux de Grenoble en 1968, la France accueille à Val d'Isère pour la quatrième fois de son histoire des Championnats du monde de ski alpin. Retour sur les précédentes éditions.

Eurosport Player: Regardez toute la saison en LIVE

Voir sur Eurosport

Les Championnats du monde du ski alpin ont vu le jour en février 1931, lorsqu'Arnold Lunn et le ski-club de Grande-Bretagne ont décidé d'organiser des courses à Mürren, en Suisse. Ce n'est que plus tard que ces quatre épreuves helvètes (un slalom et une descente pour chaque sexe) disputées sur quatre jours furent considérées comme les premiers Mondiaux de l'histoire

1937 – MONDIAUX DE CHAMONIX
Du 13 au 15 février

Les médailles françaises :

OR (3) : Emile Allais (descente, slalom, combiné)

ARGENT (2) : Maurice Lafforgue (descente, combiné)

BRONZE (0) :

Pour la première fois de son histoire, la France hérite de l'organisation des Championnats du monde. Après Garmisch-Partenkirchen en 1936, sombre répétition des Jeux d'été de la même année à Berlin, c'est Chamonix, déjà hôte des Jeux Olympiques en 1924, qui est désigné pour accueillir la 7e édition des Mondiaux. Emile Allais et Christl Cranz en sont assurément les stars. Le Français et l'Allemande d'origine belge sont les seuls à se parer d'or. Chez elle, la France décroche cinq médailles (trois d'or donc, et deux d'argent) et termine première nation. Chez les dames, l'Allemagne nazie s'octroie sept des neuf breloques en jeu.

1962 – MONDIAUX DE CHAMONIX
Du 11 au 18 février

Les médailles françaises :

OR (2) : Charles Bozon (slalom), Marielle Goitschel (combiné)

ARGENT (3) : Emile Viollat (descente), Guy Périllat (slalom), Marielle Goitschel (slalom)

BRONZE (0) :

Depuis 1950, le géant est désormais au programme des Championnats du monde. L'édition de 1962 sacre l'équipe d'Autriche, qui remporte six des huit titres. Seule la France, avec le skieur local, Charles Bozon (slalom), et Marielle Goitschel (combiné), alors âgée de 16 ans et demi, empêchent la Wunderteam de truster toutes les médailles d'or. Au total, ce sont cinq médailles qui tombent dans l'escarcelle tricolore (2 d'or, 3 d'argent). Pour la première fois de son histoire, la Suisse repart bredouille. Le scénario catastrophe se reproduira pour l'équipe helvète à Innsbruck en 1964 et à Portillo en 1966.

1968 – MONDIAUX DE GRENOBLE
Du 9 au 17 février

Les médailles françaises :

OR (5) : Jean-Claude Killy (slalom, géant, descente, combiné), Marielle Goitschel (slalom)

ARGENT (4) : Guy Périllat (descente), Isabelle Mir (descente), Annie Famose (géant), Marielle Goitschel (combiné)

BRONZE (2) : Annie Famose (slalom, combiné)

Un an après la naissance de la Coupe du monde et deux hivers après le triomphe tricolore à Portillo (16 médailles décrochées sur 24, dont 6 en or), Grenoble a l'honneur d'organiser conjointement les Mondiaux et les Jeux Olympiques. Ceux-là sont l'apogée de la carrière de Jean-Claude Killy qui remporte trois médailles d'or sur les pistes de Chamrousse. Celui qui égale l'Autrichien Toni Sailer, auteur du même exploit en 1956, décide de mettre un terme à sa carrière à moins de 25 ans juste après ce formidable triplé olympique et quadruplé mondial (le combiné n'étant pas au programme des JO). A la fin de la saison 1968, Marielle Goitschel en fera autant. A Grenoble, la France décroche 11 médailles.

2009 - MONDIAUX DE VAL D'ISERE
Du 3 au 15 février

18h45 - Cérémonie d'ouverture.

0
0