AFP

Mathieu Faivre remporte le géant de Val d'Isère, Alexis Pinturault sur le podium (3e)

Les Bleus planent sur le géant, et cette fois-ci, c'est Faivre le meilleur !

Le 04/12/2016 à 14:00Mis à jour Le 04/12/2016 à 15:23

COUPE DU MONDE - Pour la première fois de sa carrière, Mathieu Faivre a remporté une course de Coupe du monde. Le Français a dominé le géant de Val d'Isère, dimanche et s'est offert le luxe de devancer les deux monstres de la discipline, Marcel Hirscher (+0"49) et Alexis Pinturault (+1"11). Quatre Bleus figurent dans le top 5 de l'épreuve. Complètement fou !

Quatre Tricolores dans le top 5. Deux sur le podium et un sur la plus haute marche de celui-ci. Le géant de Val d'Isère a confirmé que les Français s'avancent en maîtres de la discipline cet hiver. Après Alexis Pinturault, vainqueur à Sölden, c'est Mathieu Faivre, 9e en Autriche fin octobre, qui s'est imposé ce dimanche. Marcel Hirscher et le skieur de Courchevel ont complété un podium royal.

Vidéo - La seconde manche de folie de Faivre qui lui offre sa première victoire en Coupe du monde

02:05

Deuxième à 0"01 de Hirscher à mi-course, Faivre a laissé parler son talent lors du passage final. Meilleur temps de la seconde manche, le Niçois de 24 ans a écrasé la concurrence. Déjà deuxième à Sölden, Hirscher n'a pas tenu le rythme de l'homme d'Isola et a été relégué à près d'une demi-seconde (+0"49). Bien que seul leader du classement général, l'Autrichien attendra pour célébrer une 41e victoire en Coupe du monde. Pour Faivre, c'est la première. Et probablement pas la dernière pour celui qui comptait deux podiums sur le circuit (2e à Naeba et 3e à St-Moritz en mars 2016), tous en géant, avant ce dimanche avalin.

Vidéo - Avec une seconde de retard, Pinturault s'offre le podium du géant : sa 2nde manche en vidéo

01:54

Quatre Français dans le top 5 ? C'est déjà arrivé...

C'était à Madonna di Campiglio en 1966-1967. Ce jour-là, le 5 février 1967, en slalom, quatre Français avaient terminé aux quatre premières places. Le podium ? Guy Périllat s'était imposé devant ses compatriotes Louis Jauffret et Léo Lacroix. Jules Melquiond avait pris la quatrième place.

0
0