AFP

Pinturault n'a pas tenu, Kristoffersen rafle la mise

Pinturault n'a pas tenu, Kristoffersen rafle la mise

Le 11/12/2016 à 13:23Mis à jour Le 11/12/2016 à 14:24

VAL D'ISERE - Meilleur temps à l'issue du premier tracé, Alexis Pinturault est malheureusement parti à la faute lors de la seconde manche du slalom de Val d'Isère. Déjà vainqueur l'an passé sur la Face de Bellevarde, Henrik Kristoffersen s'est imposé devant Marcel Hirscher, deuxième comme la veille en géant.

Alexis Pinturault espérait un retentissant doublé sur la Face de Bellevarde, c'est raté. Vainqueur du géant samedi et meilleur temps de la première manche du slalom, le Français est sorti lors de la seconde, dimanche. La victoire est revenue au monstre Henrik Kristoffersen. Tenant du titre, le Norvégien a survolé le passage final pour dominer Marcel Hirscher, une nouvelle fois deuxième. Le Russe Alexander Khoroshilov a complété le podium.

Vidéo - Pinturault avait promis d'attaquer, il a tenu parole avant... de sortir !

01:02

Survolté le matin, Pinturault est vite retombé de son nuage l'après-midi. Alors que le soleil avait fui la Face de Bellevarde, le skieur de Courchevel, 11e à Levi mi-novembre et vainqueur de l'épreuve disputée en nocturne en 2012, est parti à la faute en début de seconde manche. Une erreur majuscule synonyme d'abandon. Avant ça, Marcel Hirscher avait mis le feu. Quatrième après le cut, à 0"74 du Français, l'Autrichien a sorti un run final de mutant pour prendre provisoirement la tête. Alors que beaucoup le voyaient déjà s'imposer, comme à Levi, Henrik Kristoffersen a fait encore plus fort. Vainqueur en 2015 à Val d'Isère, le Norvégien a mis le curseur un peu plus haut sur un tracé dessiné par son coach.

Vidéo - La 2nde manche de folie de Kristoffersen à Val d'Isère

01:21

Meilleur temps de la seconde manche, le tenant du globe de la discipline a repoussé Hirscher à 0"75. Un gouffre. Très solide lui aussi, le Russe Alexander Khoroshilov a pris la troisième place mais a été relégué à près de deux secondes (+1"92). Si l'Autriche a placé trois hommes dans le top 6, l'équipe de France n'a pas connu la même réussite. Le meilleur des Tricolores, Jean-Baptiste Grange, a soldé sa journée au 15e rang (+3"48). Le Plagnard Julien Lizeroux a terminé 20e (+4"18), avec une faute importante dans chacune des manches. Entre les deux Français, Armand Marchand a signé le meilleur résultat de sa carrière en Coupe du monde. Le jeune Belge (18 ans), parti avec le dossard 65 (!), s'est classé 18e (+3"89) et a enflammé la Face. De quoi rendre très fiers ses parents venus le voir à Val d'Isère et son coach, le Français Raphaël Burtin.

0
0