Getty Images

Un récital sur la Saslong et Aleksander Aamodt Kilde a maté les ténors de la descente

Un récital et Kilde a maté les ténors

Le 15/12/2018 à 13:39Mis à jour Le 15/12/2018 à 14:10

VAL GARDENA - Aleksander Aamodt Kilde a remporté samedi la descente de Val Gardena. Auteur d'un run exceptionnel, le Norvégien a écrasé la concurrence et devancé Max Franz (+0''86) et Beat Feuz (+0''92), qui se partagent désormais la tête du classement de la spécialité. Adrien Théaux a lui pris une bonne 9e place lors d'une course marquée par la grave chute du Suisse Marc Gisin.

Il y a eu Kilde et le reste du monde. Décevant dans la discipline depuis le début de la saison, le Norvégien a écrasé la descente de Val Gardena ce samedi, repoussant son dauphin Max Franz à près d'une seconde (+ 0''86). Impressionnant sur la Saslong, il s'offre ainsi sa troisième victoire en Coupe du monde au terme d'une course marquée par la très lourde chute de Marc Gisin, évacué en hélicoptère. Les Français ont, eux, légèrement déçu, malgré la 9e place d'Adrien Théaux.

On peut être un cador de la Coupe du monde et être en manque de victoire. Spécialiste des épreuves de vitesse et favori sur chaque course depuis trois ans, Aleksander Aamodt Kilde n'avait toutefois plus connu le succès depuis février 2016 et sa victoire en super-G à Hinterstoder. C'est chose faite. Sur la Saslong, le Norvégien de 26 ans n'a laissé absolument aucune chance à ses adversaires. Déjà très en avance à l'issue de la partie de glisse sur le haut, il n'a cessé d'accroître son avance pour prendre la tête provisoire avec plus d'une seconde d'avance sur le Suisse Mauro Caviezel, pourtant brillant depuis le début de saison. Mais il n'y avait rien à faire face au Norvégien.

La terrible chute de Gisin

Tour à tour, les autres ténors de la discipline se sont cassés les dents sur le temps du skieur de Lommedalens. Certains ont limité la casse, à l'image du trio américain Bennett-Nyman-Ganong (4e, 5e et 6e), du Suisse Beat Feuz (3e, +0''92) ou de l'Autrichien Max Franz (+0''86), dauphin du Norvégien. D'autres ont, eux, connu une journée noire, comme Kjetil Jansrud (25e, +2''28 !) ou Carlo Janka (32e). Mais ils préfèreront toujours leur journée à celle de Marc Gisin. Le Suisse, parti avec le dossard 18, est parti à la faute au pire moment et s'est envolé sur le Kamel avec de chuter violemment de côté. Longtemps immobile sur la piste, Gisin a fini par être évacué par hélicoptère mais sa sœur a rassuré tout le monde en assurant qu'il "était conscient et stable".

Ni catastrophique comme celle de Jansrud, ni tragique comme celle de Gisin, la descente des Français ne restera pas comme un bon souvenir de ce début de saison. En confiance après la tournée américaine, les Tricolores ont raté le top 7 pour la première fois de la saison, malgré le nouveau top 10 d'Adrien Théaux (9e, +1''17), qui a souffert de son dossard 1. De son côté, Johan Clarey a longtemps été en course pour le podium avant de rater son bas (13e, +1''34). Les deux seuls Français du top 25. A Alta Badia, dimanche, il devrait y en avoir bien plus que cela à l'occasion du géant.

0
0