C’est la belle histoire du jour à Sotchi. Et celle-ci s’est déroulée à l’issue du 15km classique dominé par Dario Cologna. Cette histoire, Roberto Carcelen, qui s’est fracturé deux côtes juste avant de s’envoler pour la Russie, en est l’acteur principal. Il y a quatre ans, à Vancouver, il était devenu le premier athlète de son pays à prendre part aux JO d’hiver. Cette fois-ci, il a fait résonner l’esprit olympique sur les neiges russes de la plus belle des manières.

2014 JO Sotchi Carcelen

Crédit: AFP

Tour de Ski
Northug était vexé, il a pris sa revanche
04/01/2015 À 12:55

Quatre-vingt-douzième et dernier athlète en lice, le Péruvien a transformé son épreuve en tour d’honneur. Poussé par le public tout au long de son parcours, l’homme n’a croisé personne sur la piste. Mais au terme de son chemin de croix, il est tout de même parvenu à rallier l’arrivée. En  1h06’28" précisément. Soit près de trente minutes de plus que le champion olympique helvète. A plusieurs reprises, l’amateur a goûté la neige de près. Plusieurs fois, il a stoppé son effort pour marcher. Tout simplement. Mais il est allé au bout. A quelques hectomètres de la ligne, il s’est permis le luxe de s’emparer d’un drapeau péruvien, sous les applaudissements nourris des spectateurs massés à l’arrivée.

C'était ma dernière course

"Je suis très satisfait. Il y a deux semaines je me suis brisé deux côtes, et à la veille de la course j'ai attrapé froid. J'ai vraiment beaucoup souffert", a reconnu le héros du jour. "Maintenant je suis heureux d'avoir récupéré de tout ça. Il faisait chaud, la neige était très humide, mais c'était plutôt pas mal, a-t-il ajouté. Plusieurs dizaines de mes supporters péruviens étaient ici, et ça m'a donné du souffle". Sur la ligne, le Népalais Dachhiri Sherpa, avant-dernier de la course, s’est empressé de venir le féliciter. Puis Carcelen a reçu une sincère accolade de Cologna lui-même, qui avait attendu l’arrivée du dernier concurrent.

"C'était ma dernière course, a conclu Carcelen. Maintenant, j'envisage de travailler avec des enfants, de leur apprendre à faire du ski, et peut-être qu'on pourra même les aider à participer aux Jeux Olympiques". L’exemple ne peut pas être plus beau.

Ski de fond
Tour de ski : Cologna domine le prologue, Manificat dans le top 10
03/01/2015 À 17:58
Jeux Olympiques
Legkov, premier champion olympique déchu dans le scandale de dopage d'Etat russe
01/11/2017 À 17:48