Médaillée de bronze chez les -57kg avec l'Iran en 2016, Kimia Alizadeh participait aux JO de Tokyo sous une bannière différente cette année. Seule femme iranienne à avoir remporté une médaille olympique, la jeune athlète de 23 ans a quitté son pays d'origine en 2020, se décrivant comme "l'une des millions de femmes oppressées" en Iran. Présente au Japon avec l'équipe olympiques des réfugiés, elle a bien failli réitérer sa performance de Rio, au bout d'un parcours remarquable.
En huitièmes de finale, Alizadeh a notamment battu Jade Jones (16-12), la Britannique double championne olympique en titre et grande favorite, qui espèrait devenir la première athlète à remporter trois médailles d'or dans sa discipline. Elle a poursuivi son parcours par une victoire étriquée contre la Chinoise Lijun Zhou, avant de s'incliner en demi-finale contre Tatiana Minina (3-10). L'Iranienne d'origine est passée tout près de décrocher une seconde breloque en bronze, mais s'est inclinée face à Hatice Kubra Ilgun lors du match décisif.
Tokyo 2020
Après un match maîtrisé, Althéa Laurin décroche la médaille de bronze
27/07/2021 À 11:55
La médaille d'or est finalement revenue à l'Américaine Anastasija Zolotic, victorieuse face à Minina en finale.
Tokyo 2020
19 ans et une première médaille : Laurin, du bronze et de sacrées promesses
27/07/2021 À 11:43
Tokyo 2020
Laurin échoue en demi-finale et combattra pour le bronze
27/07/2021 À 07:51