AFP

Andy Murray annonce le retour d'Ivan Lendl à ses côtés en tant qu'entraîneur

Murray et Lendl, c'est reparti pour un tour
Par Eurosport

Le 12/06/2016 à 13:05Mis à jour Le 23/06/2016 à 18:50

Andy Murray a annoncé dimanche, dans un communiqué, le retour d'Ivan Lendl dans son staff en tant qu'entraîneur. L'ancien N.1 mondial avait déjà occupé ce poste entre janvier 2012 et mars 2014. C'est Amélie Mauresmo qui lui avait succédé aux côtés du Britannique, avant leur séparation en mai dernier. Sous l'égide de l'Américain, Murray a remporté l'US Open en 2012 et Wimbledon en 2013.

Andy Murray avait annoncé avant Roland-Garros dans un entretien à Eurosport qu'il choisirait "probablement" son nouvel entraîneur avant le début de sa campagne sur gazon. L'Ecossais s'est tenu à ce planning puisque dimanche, à la veille du début du tournoi du Queen's, où il entamera sa préparation pour Wimbledon, le numéro 2 mondial a annoncé le retour d'Ivan Lendl dans son staff. Murray renoue donc le fil d'une union qui s'était avérée pour le moins prolifique.

Quand il a commencé à travailler avec Lendl au tout début de l'année 2012, Murray n'avait encore jamais remporté de titre majeur. Deux ans plus tard, à l'heure de la séparation, le Britannique avait remporté l'US Open, Wimbledon et le titre olympique, également sur le gazon londonien. Depuis, même s'il est revenu au plus haut niveau après une année 2014 rendue difficile par les blessures, il n'a plus réussi à remporter à nouveau un tournoi du Grand Chelem.

Lendl : "Ça devrait être sympa"

"J'ai eu deux années pleines de succès avec Ivan, il est déterminé et sait ce que ça implique de gagner des grands titres. Je suis impatient de le voir revenir dans l'équipe et m'aider à atteindre à nouveau mes objectifs", a expliqué Murray dans un communiqué, auquel Ivan Lendl a lui aussi contribué de façon plus succinte avec ces quatre mots : "ça devrait être sympa". Depuis sa séparation avec Murray, l'ancien numéro un mondial n'avait plus collaboré avec personne sur le circuit.

Andy Murray était suivi ces dernières semaines par Jamie Delgado, qui a assuré l'intérim après la fin de l'aventure Mauresmo. Des problèmes relationnels entre la Française et l'Ecossais avaient mis un terme à leur union, Amélie évoquant une "personnalité complexe" à propos de Murray. "J'étais là pour aider, mais j'avais le sentiment que je ne pourrais pas l'emmener plus loin", avait-elle avancé.

Quand il avait quitté Lendl en 2014, Murray était resté en très bons termes avec lui, d'où sa volonté de retrouver le contexte de la période la plus prolifique de sa carrière. Finaliste en Australie et à Roland-Garros cette année, il n'a été stoppé que par un seul homme, Novak Djokovic. Celui-là même qu'il avait dominé en finale de l'US Open 2012 et de Wimbledon 2013. Avec Lendl à ses côtés...

Ivan Lendl et Andy Murray en 2013

Ivan Lendl et Andy Murray en 2013AFP

0
0