Getty Images

A Acapulco, le retour de Nadal ne s'annonce pas de tout repos

A Acapulco, le retour de Nadal ne s'annonce pas de tout repos

Le 25/02/2018 à 23:36Mis à jour Le 03/03/2018 à 09:50

ATP ACAPULCO - Il est de retour. A peine plus d'un mois après son abandon en quart de finale de l'Open d'Australie, face à Marin Cilic, Rafael Nadal reprend la compétition à Acapulco. Dépossédé de la première place du classement ATP par Roger Federer il y a une semaine, l'Espagnol est la principale tête d'affiche d'un tournoi qui n'en manque pas.

ABIERTO MEXICANO - ACAPULCO

Pays : Mexique
Ville : Acapulco
Dates : 26 février - 3 mars
Catégorie : ATP 500
Dotations : 1,789,445 dollars
Première édition : Février 1993 (succès de Thomas Muster)
Tenant du titre : Sam Querrey
Joueurs les plus titrés : Thomas Muster et David Ferrer, avec quatre victoires

Créé en 1993, le tournoi du Mexique a d'abord été la chasse gardée de Thomas Muster, vainqueur des quatre premières éditions. Seul David Ferrer a depuis fait aussi bien, sur cet événement qui a beaucoup évolué. Le tournoi a déménagé de Mexico à Acapulco, en 2001, mais c'est en 2014 qu'il a opéré un virage majeur. Après vingt ans sur terre battue, il est passé sur dur. Choix qui s'explique par son positionnement calendaire et géographique. Avec ce changement de surface, Acapulco fait office de tremplin pour les M1000 d'Indian Wells et de Miami, temps forts du mois de mars. Il concurrence ainsi le tournoi de Dubai, handicapé par son fuseau horaire, et ce avec succès...

Le plateau

Le casting de l'opus 2018 témoigne de cette bonne stratégie. La tête d'affiche en impose : Rafael Nadal, blessé à la cuisse droite lors de l'Open d'Australie, fera son retour à la compétition cette semaine à Acapulco. Et le N.2 mondial sera bien accompagné. Six des dix meilleurs joueurs du classement ATP répondent présent : Nadal, donc, mais aussi Alexander Zverev, Dominic Thiem, Jack Sock, Kevin Anderson et Juan Martin del Potro. A titre de comparaison, à Dubai, Grigor Dimitrov sera l'unique représentant du "top 10".

Sam Querrey, vainqueur l'an passé, David Ferrer, co-détenteur du record de succès (4), John Isner, Kei Nishikori, Denis Shapovalov, Hyeon Chung ou encore Thanasi Kokkinakis participent également. Seule ombre au tableau, pour les organisateurs, les forfaits de Nick Kyrgios (coude), Marin Cilic et, dans une bien moindre mesure, Alexandr Dolgopolov.

Dominic Thiem, lors de l'Open d'Australie 2018

Dominic Thiem, lors de l'Open d'Australie 2018Getty Images

  • Les têtes de série

1. Rafael Nadal (2e)
2. Alexander Zverev (5e)
3. Dominic Thiem (6e)
4. Jack Sock (8e)
5. Kevin Anderson (9e)
6. Juan Martin del Potro (10e)
7. Sam Querrey (12e)
8. John Isner (18e)

  • Les absents

Marin Cilic (3e)
Nick Kyrgios (15e)
Alexandr Dolgopolov (44e)

  • Le Français engagé

Tableau principal : Adrian Mannarino

Le tableau

Pour son entrée en lice, Rafael Nadal sera opposé à son compatriote, Feliciano Lopez. Au tour suivant, il pourrait jouer le jeune et prometteur Thanasi Kokkinakis. Si la hiérarchie est respectée, Sam Querrey (en quart) et Jack Sock (en demie) seront sur la route de l'Espagnol, avant la finale. Comme "Rafa", Adrian Mannarino figure dans la partie haute du tableau. S'il passe le premier tour, face à un qualifié, le Français sera opposé au vainqueur du match entre Radu Albot et Kevin Anderson.

En bas, pour se jouer dans le dernier carré, Dominic Thiem et Alexander Zverev devront respectivement éliminer Juan Martin del Potro et John Isner, en quarts, si les têtes de série se montrent à la hauteur de leur statut. Le match entre Kei Nishikori, en quête de sensation après sa deuxième partie de saison 2017 blanche, et Denis Shapovalov est peut-être l'affiche la plus alléchante des 1/16es de finale.

Denis Shapovalov lors de l'Open d'Australie 2018

Denis Shapovalov lors de l'Open d'Australie 2018Getty Images

La stat à avoir en tête

4. Ce n'est pas seulement le record de succès (à Mexico comme à Acapulco, d'ailleurs). Depuis que le tournoi du Mexique se dispute sur dur (2014), il a consacré quatre vainqueurs différents : Grigor Dimitrov, David Ferrer, Dominic Thiem et Sam Querrey. Restera-t-il si versatile cette année ?

L'homme à surveiller de près : Rafael Nadal

Touché à la cuisse droite lors de l'Open d'Australie, Rafael Nadal n'aura été éloigné des courts que pendant un mois. Avec cette reprise à Acapulco, son programme de début de saison est finalement le même que celui de l'an dernier. Remis de cette "petite blessure", comme il la qualifiait, l'Espagnol sera scruté cette semaine. D'autant plus qu'en son absence, Roger Federer a remis la main sur le sceptre.

Les deux hommes n'ont peut-être pas fini de rejouer leurs duels passés... mais Nadal n'est pas en mesure de déloger son rival de la première place du classement ATP, dès sa prochaine publication. Auteur d'une performance correcte ici en 2017 (finaliste), il défend trop de points pour espérer reprendre immédiatement la main, même en cas de victoire. L'enjeu majeur pour lui sera sans doute de se rassurer quant à sa condition physique.

Rétro 2017 : Sam Querrey, prélude trompeur

L'an dernier, Sam Querrey avait fait fort. Après avoir successivement éliminé Kyle Edmund, David Goffin et Dominic Thiem, il avait gagné au forceps face à Nick Kyrgios (3-6, 6-1, 7-5), avant de dominer Rafael Nadal en finale (6-3, 7-6). Parfaite montée en puissance avant Indian Wells et Miami ? Tout le contraire. L'Américain n'y avait gagné qu'un match, se faisant sortir par Donald Young dès son entrée en lice en Floride, puis par Roberto Bautista Agut en 1/16e, en Californie.

Sam Querrey vainqueur de Rafael Nadal en finale à Acapulco en 2017

Sam Querrey vainqueur de Rafael Nadal en finale à Acapulco en 2017AFP

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0