Adrian Mannarino a poussé le boss dans ses derniers retranchements. Auteur d'un superbe match face à Roger Federer en quart de finale de l'ATP 500 de Bâle, vendredi soir, le Français n'est pas passé loin de s'offrir pour la première fois de sa carrière le scalp du Suisse.
Menant une manche à rien face à un Federer impuissant, puis capable de se procurer une balle de break à 3-2 dans la manche décisive, le Francilien a finalement plié sous les coups de boutoir du local qui s'en est sorti au courage. Vainqueur en trois sets (4-6, 6-1, 6-3) et 1h43 de jeu, Federer a dû allier patience et coups de magie - avec un soupçon de baraka - pour écarter son tenace adversaire. C'était assurément son match le plus difficile de la semaine et depuis l'US Open.
ATP Madrid
Nadal prenable, Nalbandian unique, 4h03 : Madrid, un tournoi qui se démarque en 6 stats
02/05/2021 À 21:39

Tactiquement, Mannarino a fait des misères à Federer

La question qui se pose après ce quart de finale : est-ce qu'Adrian Mannarino a des regrets à avoir à la sortie de cette splendide opposition ? La réponse est oui. Capable de faire déjouer Federer raquette en main, le 28e joueur mondial a posé mille problèmes au maître des lieux. Des problèmes surtout tactiques. Capable de trouver de la longueur en coup droit et armé d'un service régulier et illisible, Mannarino a joué une partition presque parfaite tout en se comportant en patron.
Il lui a juste un poil de continuité dans la dernière manche pour arriver à ses fins. Au bord du précipice à 2-3 dans le dernier acte, Federer n'a dû sa survie qu'à une grosse première balle et un réflexe de martien en revers sur une attaque plongeante de son rival. Un point qui a changé la face de cette rencontre en trois temps.
Toujours battu lors de ses quatre rendez-vous avec le Suisse, Mannarino n'avait jamais fait une aussi belle impression. C'est dire si le tennis se joue à peu de choses. Rapidement décontenancé par le niveau de jeu du Français, Federer n'est resté dans le match qu'à la force de sa mise en jeu… quand ses premières balles ont été au rendez-vous. Avec un famélique 46% dans le premier set, le fil a rapidement rompu (4-6).
Enervé par son niveau et de mauvaise humeur, le Bâlois, très friable en diagonale de revers, a ensuite mis un coup d'accélérateur dans la deuxième manche, que Mannarino a traversé comme un fantôme (6-1). Le combat n'a repris que dans le set décisif, où le Tricolore a rendu les armes à mi-parcours (6-3). Le Graal n'était pas loin pour Mannarino, mais c'est la loi du sport.
ATP Miami
Masters 1000 de Miami 2021 : date, programme, diffusion, favoris ; toutes les informations pratiques
17/03/2021 À 13:41
ATP Doha
Encore trois sets mais une défaite : Federer s'arrête là
11/03/2021 À 17:39