Getty Images

En progrès, Nadal passe entre les gouttes

En progrès, Nadal passe entre les gouttes

Le 25/04/2019 à 17:38Mis à jour Le 25/04/2019 à 21:27

ATP BARCELONE - Il n'est pas impérial, mais il est en quart de finale. Rafael Nadal s'est imposé en deux sets, ce jeudi lors de l'ATP 500 catalan, en huitième de finale face à David Ferrer (6-3, 6-3) à l'issue d'un match perturbé par la pluie. Le n°2 mondial, qui avait eu besoin de trois manches pour éliminer Leonardo Mayer la veille, affrontera Jan-Lennard Struff vendredi.

Rafael Nadal a fait le travail. Opposé pour la 32e fois de sa carrière à son compatriote David Ferrer, le Majorquin l’a emporté en deux sets (6-3, 6-3) et près de deux heures de jeu, jeudi en huitième de finale à Barcelone. Malgré quelques scories et les averses qui ont interrompu le match, le numéro 2 mondial a plutôt bien mené sa barque, pour s’offrir sa 26e victoire face à son aîné qui prendra sa retraite lors du Masters 1000 de Madrid (5-12 mai) et disputait donc son dernier match en Catalogne. En quart de finale, il retrouvera Jan-Lennard Struff qui s'est imposé contre Stefanos Tsitsipas plus tard dans la journée.

Rafael Nadal n’a pas encore retrouvé de grandes sensations, mais il progresse. Après une entrée en lice laborieuse contre Leonardo Mayer mercredi, il a rendu une copie plus cohérente face à David Ferrer. Dans des conditions rendues très lentes par l’humidité ambiante – la pluie a même causé une interruption de trois quarts d’heure –, il s’est montré solide quand il le fallait, même s’il a manqué de longueur de balle par séquences. Face à un adversaire toujours aussi bagarreur, il a aussi fait preuve d’une belle lucidité sur le plan tactique.

Vidéo - Plus percutant, Nadal s'est (un peu) rassuré contre un Ferrer accrocheur

02:54

Un premier jeu de dix minutes

Il a beau prendre sa retraite dans une quinzaine de jours, David Ferrer rentre toujours sur un court pour gagner, quel que soit le nom de l’adversaire. Et face à Rafael Nadal, il l’a encore montré, se procurant d’entrée des balles de break. Le numéro 2 mondial s’en est sorti, mais il lui a fallu près de dix minutes pour remporter ce premier jeu. Et jusqu’à 3-2 en faveur du Majorquin, c’est bien le vétéran de 37 ans qui faisait la meilleure impression : performant côté revers, il a cherché à prendre la balle le plus tôt possible pour prendre de vitesse son adversaire, souvent avec succès.

Mais à la différence de Ferrer, Nadal a saisi sa chance, lui, dès qu’il en a eu la possibilité à la relance (4-2). Il a pourtant manqué longtemps de longueur de balle et le score (5-3), lorsque la pluie a contraint les deux joueurs à regagner les vestiaires, était plutôt flatteur pour le tenant du titre. Mais comme souvent – Diego Schwartzman à Roland-Garros et Alexander Zverev à Rome l’avaient constaté à leurs dépens l’an passé –, le "Taureau de Manacor" reprend tambour battant après ce type d'interruptions. Plus offensif, il a conclu le set d’un coup droit gagnant avant de faire le break d’entrée de deuxième manche (6-3, 2-0).

Vidéo - Beau joueur, Nadal a applaudi Ferrer après un lob magnifique

00:56

Nadal encore en rodage

On pensait Nadal lancé, on se trompait. Encore sur courant alternatif, il a vu Ferrer, toujours aussi accrocheur et souvent percutant à la relance, revenir à hauteur (6-3, 2-2). Mais il n’a pas eu le temps de douter, grâce à un nouveau break obtenu en serrant les boulons à l’échange. Plus serein par la suite, le Majorquin a usé à bon escient de l’amortie et a retrouvé un soupçon d’agressivité pour conclure l’affaire sur le service adverse à sa quatrième opportunité (6-3, 6-3).

Un score assez trompeur, tant les débats furent accrochés. Mais ce genre de succès doit plaire au numéro 2 mondial qui n’aime rien tant que reconstruire sa confiance grâce à de bonnes bastons. Le Majorquin avait prévenu à Monte-Carlo : il avait besoin d’enchaîner les matches et de passer du temps sur le court. C’est exactement ce qu’il fait en Catalogne où il compte bien encore monter en puissance en quart de finale.

Vidéo - Plus percutant, Nadal s'est (un peu) rassuré contre un Ferrer accrocheur

02:54
Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313