AFP

ATP 500 Dubaï : Roger Federer bat Tomas Berdych en finale et remporte son premier titre en 2014

Federer est bien de retour

Le 01/03/2014 à 18:12Mis à jour Le 01/03/2014 à 22:33

Roger Federer est venu à bout de Tomas Berdych en trois sets (3-6, 6-4, 6-3) et deux heures pour s'offrir son 6e titre à Dubaï. Le Suisse est bien de retour.

Roger Federer envoie un message fort au monde du tennis. Le Suisse a prouvé qu’il faudrait compter sur lui en 2014 en s’imposant pour la 6e fois à Dubaï. Il a dominé ce samedi le Tchèque Tomas Berdych en deux heures de jeu (3-6, 6-4, 6-3). Il soulève ainsi le 78e trophée de sa carrière, le premier depuis sa victoire en juin au tournoi de Halle. Malgré sa victoire, il restera toutefois au 8e rang de la hiérarchie mondiale. De son côté, Berdych, récent vainqueur à Rotterdam, peut regretter de ne pas avoir enfoncé le clou après avoir mené un set zéro et break en sa faveur dans la seconde manche. 

Sur le court central de Dubaï, le match avait pourtant mal commencé pour Federer. Lent et pas en mesure de reproduire le même tennis que face à Djokovic la veille lors de sa demi-finale, le Suisse a cédé la première manche, notamment à cause d’un faible pourcentage de premières balles (35%). Après avoir été breaké en milieu de deuxième set, le natif de Bâle a eu un sursaut d’orgueil pour récupérer dans la foulée son service de retard en profitant d’un moment de fébrilité chez Berdych, dont le Tchèque est souvent coutumier dans les moments-clés. "J'étais alors capable de rester calme et une fois que j'ai égalisé à un set partout, j'ai commencé à bien jouer de nouveau", a expliqué Roger Federer.

Seul troisième au nombre de titres derrière Connors (109) et Lendl (94)

A partir de ce moment, le Maestro a enclenché le turbo. Toute sa palette technique est passée. Décalage coup droit, amortie, volée, Federer a commencé à jouer dans le terrain et n’a plus quitté cette position. Le retournement de physionomie de match est dû à une bien meilleure qualité de service (75% de premiers services).

Dans une troisième manche tendue, Federer a su tirer son épingle du jeu en breakant le premier. Très solide sur son engagement, il a su tenir les rênes du match pour conclure sur un service gagnant après deux heures de jeu. Avec ce 78e trophée, Federer passe devant McEnroe (77) et se retrouve désormais seul à la troisième position derrière Connors (109) et Lendl (94). "Je suis vraiment content, je joue un bon tennis à nouveau. C'est merveilleux. J'espère que je pourrai continuer à évoluer à ce niveau pendant encore un moment", a-t-il dit. A 32 ans, le recordman de titres du Grand Chelem n’a (peut-être) pas fini d’écrire sa légende.

0
0