AFP

ATP Dubaï - Finale : Roger Federer s'offre Novak Djokovic et un 7e titre à Dubaï (6-3, 7-5)

Federer était au-dessus de Djokovic, bien au-dessus...

Le 28/02/2015 à 17:43Mis à jour Le 28/02/2015 à 18:33

Roger Federer a remporté un septième titre dans le tournoi ATP 500 de Dubaï en battant le numéro un mondial Novak Djokovic en finale (6-3, 7-5), samedi. Le Suisse, dauphin du Serbe au classement ATP, s'offre son deuxième titre de la saison après Brisbane et son 84e en carrière. Il a largement dominé son adversaire.

Roger Federer est à Dubaï comme chez lui. Il l'a encore confirmé en remportant un septième titre dans ce tournoi ATP 500. Samedi, il a fait main basse sur le trophée en dominant largement Novak Djokovic. Le Serbe a été battu en moins d'une heure et demie de jeu (6-3, 7-5). Le Suisse, qui n'a pas concédé de set de la semaine et clairement maîtrisé les débats, a également connu un maximum de réussite face au numéro un mondial qui a manqué la bagatelle de sept balles de break avant de rendre les armes.

Federer a connu une finale presque parfaite. Le Suisse a converti ses deux seules occasions de break du match, une dans chaque manche, et a été sauvé par sa mise en jeu dans tous les moments chauds du match. Et il y en a eu ! Malgré ce qu'indique le tableau d'affichage, le numéro un mondial, vainqueur de l'Open d'Australie il y a un mois, a chèrement vendu sa peau. Mais la réussite était indéniablement du côté de l'Helvète, qui décroche son deuxième titre de la saison après Brisbane.

Un seul point d'ombre : ses 39% de réussite sur secondes balles. Cela aurait pu coûter cher face à un Djokovic excellent en retour. Federer avait-il en tête cette statistique particulière ? Avec cinq de plus, il atteignait la barre des 9000 aces en carrière. Il aura fini ce match avec 12 aces de plus au compteur pour pointer désormais à 9007 (marque à valider par l'ATP). Un chiffre qui n'est pas un record, Andy Roddick (9074 aces), Ivo Karlovic (9322) et Goran Ivanisevic (10183) étant devant lui, mais un chiffre qui montre que, à 33 ans, Roger Federer est encore un modèle de longévité. Et toujours un sérieux client. Ce n'est pas Novak Djokovic qui dira le contraire.

0
0