Après un début d'année pour le moins poussif, Lucas Pouille semble en passe de trouver son rythme en cette fin d'hiver. Le numéro trois français, finaliste à Marseille la semaine passée, gère bien son affaire à Dubaï. Le voilà en quarts de finale sans avoir perdu un set et en ayant concédé seulement neuf jeux en deux tours. Mercredi, il n'a pas été inquiété par Marius Copil, face auquel il n'a eu besoin que de 57 minutes pour valider son billet pour les quarts (6-1, 6-4).
124e au classement ATP, Marius Copil, c'est d'abord une grosse première balle de service. Mais quand elle ne tombe pas, comme ce fut le cas dans ce huitième de finale (il n'a servi que 43% de premières sur l'ensemble de la rencontre), le Roumain devient, sinon inoffensif, en tout cas très fragile. Avec deux breaks dans le premier set et un autre dans le cinquième jeu du deuxième, Pouille a fait la différence à sa main.
ATP Madrid
Pas de miracle pour Pouille, muselé par Tsitsipas
04/05/2022 À 21:25

Place au plat principal ?

Le Nordiste n'a pourtant pas été impérial non plus dans ce domaine. Lui aussi a eu toutes les peines du monde à sortir des premières de sa raquette (il a fini légèrement au-dessus de 50%), ce qui lui a imposé de serrer le jeu par moments. Mais comme il a sauvé les quatre balles de break obtenues par Copil, ce match s'est avéré relativement finalement plutôt pour Lucas Pouille, qui justifie son statut de tête de série numéro 7 en atteignant les quarts de finale.
Le protégé d'Emmanuel Planque attendait Roger Federer au prochain tour. Il affrontera finalement son tombeur, Evgeny Donskoy, 116e à l'ATP et renversant face au Suisse (6-3, 6-7, 6-7). Un match largement à sa portée et qui pourrait lui permettre de rallier les demies pour la première fois de sa carrière à Dubaï.
ATP Madrid
L’œil de Dip sur Pouille : "On ne se rend pas compte de la difficulté de remonter la pente"
03/05/2022 À 13:40
ATP Madrid
Pouille : "Ça a été trois ans très compliqués"
02/05/2022 À 10:57