Un premier vrai test pour Novak Djokovic. Très dominateur dans la première manche, le Serbe a été grandement challengé par Kharen Khachanov dans la seconde mais s'en est sorti au tie break mercredi, au deuxième tour du tournoi de Dubaï 6-3, 7-6 (2). Une rencontre de haut niveau venue confirmer les bonnes dispositions du numéro 1 mondial aperçues face à Lorenzo Musetti lundi. Pour son troisième match de l'année, il affrontera en quarts de finale le Tchèque Jiri Vesely, tombeur surprise de Roberto Bautista dans le même temps.
6-3, 6-3 face à Musetti lundi. Puis le même tarif appliqué à Kharen Kachanov dans la première manche, ce mercredi. Novak Djokovic a semblé, un temps, se diriger vers un troisième tour très tranquille à Dubaï. Parce qu'il y a mis les ingrédients. Absolument impérial derrière sa première balle (aucun point perdu), le Serbe a affiché son habituelle solidité côté revers, tout en usant du service-volée. 4-1 après 19 minutes, un premier set bouclé en 31 minutes : c'était du très bon Djokovic, pas du mauvais Khachanov.
ATP Hambourg
Alcaraz hausse le ton et rejoint le dernier carré
22/07/2022 À 16:19
Le Russe a d'ailleurs confirmé par la suite qu'il était dans un bon jour. Bien que rapidement breaké, le 26e joueur mondial n'a pas abdiqué. Tout proche de débreaker dans la foulée mais écoeuré par les premières balles du Serbe, Khachanov est monté en puissance jusqu'à recoller, enfin, à 4-4. Plus entreprenant, plus agressif, plus combatif, il avait plus le visage du tombeur de Djokovic en finale du Masters de Paris-Bercy en 2018, que celui d'un joueur qui reste désormais sur 13 défaites de suite face à des membres du top 10.

Novak Djokovic

Crédit: Getty Images

Khachanov hausse le ton avant de craquer

En face, le Serbe a affiché des premiers signes de fébrilité, avec deux doubles fautes, quelques choix moins bien sentis, et une volonté moins nette de prendre l'échange à son compte. Surtout, il a commencé à craquer sur quelques longs rallyes, ce qui n'était jamais le cas dans la première manche. Reste que même dans la difficulté, le "Djoker" a affiché un visage très intéressant. Et les deux acteurs nous ont offert une seconde manche de très haut niveau conclue par un tie break nettement moins accroché.
Car au moment de faire la décision, Djokovic est redevenu froid. Le point du 4-2, marqué par deux amorties du Serbe et une grosse débauche d'énergie du Russe, a marqué un vrai tournant. Touché physiquement, Khachanov s'est ensuite relevé sur un revers qui suivait, pourtant, un gros retour de sa part. Djoko, lui, a su valider ses deux excellents retours qui ont suivi, pour s'adjuger cette seconde manche et le match. Un mois après son expulsion d'Australie, le voici en route pour les quarts, où il s'attendait certainement à retrouver Bautista. Ce sera finalement Vesely.
Laver Cup
Djokovic au rendez-vous, le Big Four sera au complet
22/07/2022 À 08:11
Wimbledon
Sept à la maison : le plus fort, c'était encore Djokovic
10/07/2022 À 16:12