AFP

Llodra, label vert

Llodra, label vert
Par Eurosport

Le 19/06/2010 à 14:12Mis à jour Le 19/06/2010 à 19:12

Michael Llodra a remporté le tournoi d'Eastbourne samedi en dominant en finale l'Espagnol Guillermo García-López (7-5, 6-2). A 30 ans, le Français s'offre le 5e titre de sa carrière sur le circuit ATP, le deuxième de la saison. Il confirme surtout son aisance sur gazon, à deux jours de Wimbledon.

ATP EASTBOURNE - FINALE

Michael Llodra (FRA/N.8) bat Guillermo Garcia-Lopez (ESP/N.5) 7-5, 6-2

Mine de rien, Michael Llodra se taille un joli petit palmarès. Au terme d'une finale solide, à l'image de sa semaine anglaise, le Français a obtenu le cinquième titre de sa carrière. Un succès à l'expérience pour le trentenaire tricolore, face au jeune espagnol Guillermo Garcia Lopez, de huit ans et demi son cadet. C'est tout de même son deuxième titre de la saison 2010 après celui acquis en début d'année à Marseille. C'est aussi le deuxième sur gazon, six ans après celui de ‘s-Hertogenbosch.

Llodra a fait l'essentiel au cours du premier set en réussissant l'unique break de cette manche au meilleur moment, dans le 12e jeu, alors qu'il menait 6-5. Le jeu a ensuite été interrompu quelques minutes par la pluie à 1-1 en début de second set. Mais les deux joueurs n'ont même pas eu le temps de rentrer aux vestiaires. Après ce bref arrêt, le Parisien a repris sa marche en avant pour réussir le break décisif à 3-2 en sa faveur, profitant de la troisième double faute de Garcia-Lopez. Vu sa consistance au service (11 aces samedi et près de 85% de points gagné s derrière sa première balle sur l'ensemble du tournoi), Llodra a tenu sans problème sa mise en jeu.

"Une victoire spéciale"

La préparation pour Wimbledon s'est passée au mieux pour Michael Llodra, qui avait atteint les quarts de finale au Queen's la semaine dernière, s'inclinant face à Mardy Fish. Il va aborder la quinzaine londonienne en confiance. Tant mieux, car le tirage au sort ne l'a pas franchement gâté. S'il gagne son premier match face à l'Américain Jesse Witten, il retrouvera selon toute vraisemblance Andy Roddick dès le deuxième tour. Mais Roddick n'est pas forcément heureux lui non plus de retrouver si tôt un adversaire potentiellement dangereux sur cette surface.

"C'est une victoire spéciale pour moi", a déclaré Llodra après son succès, auquel il associait Amélie Mauresmo, l'ex-numéro un mondiale et lauréate en 2006 à Wimbledon, avec laquelle il collabore depuis le tournoi du Queen's la semaine dernière. "Ca a très bien marché pour moi avec Amélie dans mon équipe. Elle m'a beaucoup aidé. J'espère que ce sera aussi bon la semaine prochaine (à Wimbledon)", a-t-il ajouté.

0
0