5

La statistique qui fait forcément mal à Alexander Zverev. L'Allemand reste sur cinq défaites contre Daniil Medvedev. Pour avoir percé bien avant son rival sur le circuit, il a pourtant nettement dominé les débats entre les deux hommes lors de leurs premières confrontations. Entre 2016 et 2018, il a démarré par quatre victoires, alors qu'il était déjà bien installé dans le Top 10 quand Medvedev, lui, naviguait encore bien loin de ces hauteurs. Fin 2019, Zverev menait encore largement, 5-1.
Mais depuis, la tendance s'est totalement inversée. Leurs cinq derniers duels, qui ont tous eu lieu au cours des 13 derniers mois, ont tous tourné à l'avantage du protégé de Gilles Cervara. En s'imposant pas plus tard que mardi dernier, Medvedev a ainsi pris pour la toute première fois l'avantage sur Zverev dans leur tête-à-tête en carrière : six victoires à cinq. Facteur aggravant, quatre de ces cinq matches ont eu lieu en indoor. Mais toutes les séries sont faites pour être stoppées. C'est en tout cas ce que doit espérer le numéro 3 mondial, qui doit mettre fin au plus vite à ce début de syndrome de la bête noire.
Open d'Australie
Trois breaks et trois sets : Zverev a fait juste ce qu'il fallait
IL Y A 11 HEURES
Daniil Medvedev – Alexander Zverev : 6-5
2016 - St.Petersbourg (Dur - 8e de finale) Alexander Zverev 6-3 7-5
2017 - Washington (Dur –-1/4 de finale) Alexander Zverev 6-2 6-4
2018 - Miami (Dur - 1er tour) Alexander Zverev 6-4 1-6 7-6(5)
2018 - Toronto (Dur - 8e de finale) Alexander Zverev 6-3 6-2
2019 - Shanghai (Dur - Finale) Daniil Medvedev 6-4 6-1
2019 - Masters (Indoor - Phase de poule) Alexander Zverev 6-4 7-6(4)
2020 - Bercy (Indoor - Finale) Daniil Medvedev 5-7 6-4 6-
2020 - Masters (Indoor - Phase de poule) Daniil Medvedev 6-3 6-4
2021 - ATP Cup (Dur - Demi-finale) Daniil Medvedev 3-6 6-3 7-5
2021 - Bercy (Indoor - Demi-finale) Daniil Medvedev 6-2 6-2
2021 - Masters (Indoor - Phase de poule) Daniil Medvedev 6-3 6-7(3) 7-6(6)

Le choc attendu a viré à la démonstration : comment Medvedev a écoeuré Zverev

10

Le Masters connaîtra dimanche son dixième vainqueur multiple. Après six années de "grandes premières" (Murray en 2016, puis Dimitrov, Zverev, Tsitsipas et Medvedev), les lauréats des éditions 2018 et 2020 seront face à face au Pala Alpitour. Daniil Medvedev ou Alexander Zverev, l'un des deux quittera l'imposante caste des "one shot" pour devenir double vainqueur de l'épreuve. Les neuf joueurs ayant remporté au moins deux fois le Masters depuis sa création en 1970 sont :
Roger Federer : 6 victoires (2003-04, 2006-07, 2010-11)
Ivan Lendl : 5 victoires (1981-82, 1985-87)
Pete Sampras : 5 victoires (1991, 1994, 1996-97, 1999)
Novak Djokovic : (2008, 2012-15)
Ilie Nastase : 4 victoires (1971-73, 1975)
John McEnroe : 3 victoires (1978, 1983-84)
Boris Becker : 3 victoires (1988, 1992, 1995)
Björn Borg : 2 victoires (1979-80)
Lleyton Hewitt : 2 victoires (2001-02)

Maître tacticien, maître de ses nerfs : Comment Medvedev a renversé Thiem

31

S'il soulève le trophée dimanche, ce sera une victoire marquante à plus d'un titre pour Sascha Zverev. D'abord en raison de son déficit récent contre Medvedev, comme évoqué plus haut, mais aussi parce qu'il accomplirait un exploit certes pas inédit mais qui commence tellement à dater que la performance serait remarquable. Vainqueur de Novak Djokovic samedi, le natif de Hambourg doit dompter en finale le numéro deux mondial après avoir terrassé le numéro un en demie. Pareil exploit n'a plus été vu au Masters depuis 31 ans.
En 1990, Andre Agassi avait battu successivement Boris Becker (N°2) puis Stefan Edberg (N°1) pour décrocher le premier grand titre de sa carrière. L'Américain était le troisième à réussir un tel enchaînement en demie et finale après Ivan Lendl en 1982 (Jimmy Connors, N°1, puis John McEnroe, N°2) et Stefan Edberg en 1989 (Ivan Lendl, N°1, puis Boris Becker, N°2). Depuis, personne n'a réédité cette performance. Zverev le savait : sauf exploit de Casper Ruud dans la première demi-finale, c'est une double montagne qui l'attendait ce week-end...

59

Si Novak Djokovic a engrangé l'essentiel des principaux trophées mis en jeu cette saison, le côté parcimonieux du numéro un mondial dans l'aménagement de son calendrier fait qu'il n'apparaît pas dans les premières positions en nombre de matches remportés en 2021.
Dans ce domaine, deux joueurs se partagent le leadership et il s'agit des deux finalistes de ce Masters. Daniil Medvedev comptait un succès de moins qu'Alexander Zverev en arrivant à Turin, mais en remportant ses quatre premiers matches, dont un contre l'Allemand, il a rejoint ce dernier avec 58 succès. Peu importe le vainqueur dimanche, il sera seul en tête de ce classement avec 59 matches gagnés.

En contrôle de bout en bout, Medvedev a maîtrisé Ruud pour retrouver la finale

2005

C'est un signe de plus du rajeunissement observé en haut de la hiérarchie, bien que Novak Djokovic (34 ans) reste la référence du circuit. Même si trois des quatre dernières finales se sont dispensées de la moindre participation du "Big 3", la présence de Dominic Thiem ces deux dernières années continuait de relever, même plus modérément, la moyenne d'âge des deux finalistes.
Avec Daniil Medvedev et Alexander Zverev en lice dimanche, le match pour le titre va se disputer entre deux joueurs de 25 ans ou moins. C'est un petit évènement puisque ce n'était plus arrivé depuis 2005. Lors d'une inoubliable finale, une des plus belles de l'Histoire, David Nalbandian (23 ans) avait pris le dessus sur le double tenant du titre, Roger Federer (24 ans à l'époque). Cette affiche entre le Russe et l'Allemand marque par ailleurs la fin d'une autre série : c'est le premier duel entre deux anciens vainqueurs depuis 2015 (Djokovic - Federer).
Open d'Australie
Medvedev, la force tranquille
HIER À 11:16
Open d'Australie
Une petite danse pour communier avec le public : Kyrgios a enflammé la Rod Laver Arena
HIER À 10:09