Eurosport

Federer : "Tant qu'avec Rafa et Novak nous serons là, il ne sera pas facile pour un jeune d'émerger"

Federer : "Tant qu'avec Rafa et Novak nous serons là, il ne sera pas facile pour un jeune d'émerger"
Par AFP

Le 23/06/2019 à 18:14Mis à jour Le 23/06/2019 à 19:01

ATP - Vainqueur pour la dixième fois à Halle dimanche face à David Goffin, Roger Federer a rejoint Rafael Nadal au rang des décuples vainqueurs d'un tournoi. Le Suisse a concédé qu'il est difficile pour la nouvelle génération d'émerger tant que lui, Nadal et Djokovic seront sur le circuit.

Il y a bien quelques records que Roger Federer n'a pas encore. Ils sont moins nombreux depuis dimanche soir. En remportant le tournoi de Halle pour la dixième fois face à David Goffin, Roger Federer a rejoint Rafael Nadal au rang des décuples vainqueurs d'un tournoi ATP. Logiquement, c'est sur le gazon que le Suisse a ajouté cette ligne à son palmarès. Nadal l'a lui évidemment réalisé sur terre battue, et l'a même réalisé trois fois : Monte-Carlo et Barcelone (11 fois), et bien sûr Roland-Garros (12 fois).

A 37 ans pour l'Helvète et 33 ans pour le Majorquin, on pouvait penser le déclin bien amorcé. Absolument pas. Avec Novak Djokovic (32 ans), les trentenaires confisquent toujours les tournois importants. Et la jeune génération de Tsitsipas, Zverev, Thiem ou Shapovalov ne ramasse que les miettes.

50 % des tournois en 2019

"Tant qu'avec Rafa et Novak, nous serons là, il ne sera pas facile pour un jeune joueur d'émerger et de dominer". Conscient de la situation, Federer reconnaît les trois ne laissent pas beaucoup d'espace à la jeune génération pour émerger, alors que les progressions fulgurantes de Tsitsipas ou Auger-Aliassime confirment que le potentiel est là.

Vidéo - Les temps forts de la victoire de Federer face à Goffin en finale

03:00

A 37 ans, le Suisse est toujours numéro trois mondial, derrière Djokovic et Nadal. Le trio a remporté 7 des 14 tournois ATP 500 et supérieurs en 2019. Federer a remporté Dubaï, Miami et donc Halle. Nadal s'est imposé à Rome et Roland-Garros. Djokovic a raflé l'Open d'Australie et Madrid. Derrière, il ne reste plus grand-chose à se partager. Lassitude du public ? "Peut-être que ce serait bien pour notre sport" que des jeunes le dominent, "je ne sais pas, les gens ont l'air d'aimer ça comme ça", analysait-il après sa victoire en Allemagne dimanche.

"On se focalise trop sur les Grand Chelems"

Federer pointe notamment l'omnipotence des tournois du Grand Chelem. "J'ai l'impression qu'on se focalise trop sur les Grands Chelems de nos jours, ce qui est injuste". Une manière de donner plus de crédit notamment aux Masters 1000, où seuls Dominic Thiem (Indian Wells) et Fabio Fognini (Monte-Carlo) ont réussi à casser l'hégémonie cette année. Selon le Suisse, les résultats hors Grand Chelem manquent de résonance.

Borna Coric, 22 ans, avait battu Federer l'an dernier en finale de Halle. Khachanov, 23 ans, est entré dans le top 10 cette saison après avoir battu Djokovic en finale à Bercy en novembre, Tsitspas a battu Nadal a Madrid en mai. Pourtant, il n'y en a toujours que pour Federer, Nadal, Djokovic et leurs 53 titres de Grand Chelem. "De mon temps, gagner votre premier Masters 1000 ou entrer dans le top 10 était un très grand succès". Federer parle au passé, mais il gagne toujours au présent.

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0