Dire que la saison de Gaël Monfils se termine mieux qu’elle n’a commencé est un doux euphémisme. Après une première partie d'année qui s’est résumée à des allers et retour entre éliminations au premier ou au deuxième tours les bons jours (à Lyon, Roland-Garros ou Wimbledon), le Français a repris du poil de la bête en humant l’air de l’Amérique du Nord, à Toronto, et en jouant sur dur. Depuis l’été, ça va mieux. Et c’est rien de le dire. Le Monfils de cette deuxième partie de saison, c’est trois tours minimum et même une finale à Sofia au début du mois. Bref, ça se passe plutôt pas mal pour La Monf'.
Dix-huitième mondial, Monfils a vaincu Kevin Anderson, mardi à Indian Wells. Une victoire en deux manches (7-5, 6-2), le tout en 1h39 de jeu. S’il a connu quelques trous d’air sur sa mise en jeu (11 doubles fautes et 10 balles de break concédées), le Français a plutôt bien mené sa barque et gagné le droit de défier un certain Alexander Zverev, qui s’est défait d’Andy Murray en deux sets lui aussi. Et ça, rien que ça, ça fait plaisir à Monfils. Parce que cette sensation de prendre de la hauteur, à défaut de vertige, n'est pas pour lui déplaire.
ATP Indian Wells
Zverev accuse le coup : "Cette défaite fait mal"
16/10/2021 À 08:17

Monfils, du show et du sérieux : le résumé de sa victoire sur Anderson

"Je vais essayer d'être plus agressif"

"Je me mets dans la situation de rejouer contre des gros joueurs, a-t-il confié après sa victoire face au Sud-Africain dans des propos rapportés par L’Equipe. Plus j'en joue, plus j'espère les titiller. Pourquoi pas essayer de les battre, tout simplement ? J'ai joué récemment Rublev, Sinner, là c'est Zverev, un gros match. Je vais essayer d'être plus agressif, c'est sûr. Et essayer de mieux servir." Pour ce faire, La Monf’ a fait un peu de rab après sa victoire face à Anderson, histoire de régler la mire sur sa mise en jeu.
Sur sa lancée automnale, Gaël Monfils aurait tort de ne pas y croire. Même si le rapport de force semble quelque peu déséquilibré face au 4e joueur mondial. Parce que c’est Zverev. Parce que Monfils, aussi, n’a plus battu de joueur de ce calibre depuis un certain temps. Sa dernière victoire face à un Top 10 remonte à février 2019. C’était face à Marin Cilic, au premier tour du tournoi du Dubaï. La der’ face à un joueur au moins aussi bien classé que Zverev ? C’était un an plus tôt, toujours face à Marin Cilic, à Rio. Le Croate occupait alors la 3e place du classement ATP. Pour Gaël Monfils, et face à un adversaire qu’il n’a plus croisé depuis cinq ans mais qu’il a toujours battu jusqu’ici, il s’agira donc de remonter le temps et d’étirer un peu plus cet été indien.

"Une 17e saison de suite avec au moins une finale : la longévité de Monfils est fantastique"

ATP Indian Wells
Même Zverev n'a pas tenu le choc
15/10/2021 À 23:07
ATP Indian Wells
Monfils, le constat sans appel : "Zverev m'a écrasé"
14/10/2021 À 06:53