Il a encore quelques tours de magie dans son sac. A bientôt 35 ans et malgré un corps qui le trahit régulièrement, Richard Gasquet a toujours la passion du tennis chevillée au corps et son talent pour la sublimer. Jeudi, il l'a montré avec brio en prenant le meilleur sur Diego Schwartzman, 10e joueur mondial, en deux sets (6-3, 7-5) et 1h36, au 2e tour de l'ATP 250 de Lyon. Par la même occasion, il a validé sa première victoire sur un membre du Top 10 depuis le 2e tour du Masters 1000 de Montréal en août... 2019. Pour rallier les demi-finales, il défiera Karen Khachanov.
Diego Schwartzman a beau traverser une période difficile en ce moment - il s'agit de sa 4e défaite consécutive sur le circuit et il n'a gagné que deux matches sur terre battue à Barcelone cette saison -, il n'était pas décidé à lâcher l'affaire jeudi. Et Richard Gasquet est allé chercher la victoire, à grand renfort de revers fulgurants le long de la ligne et courts croisés, mais aussi de quelques missiles en coup droit, preuve que les sensations du jour étaient particulièrement bonnes. Le Français n'a plus les jambes pour multiplier les bras de fer du fond, alors il s'est montré entreprenant et il a régalé le public de Lyon.
ATP Umag
Défaite sans appel pour Gasquet, premier titre pour Alcaraz
25/07/2021 À 19:29

Ses variations ont rendu fou Schwartzman

Après un premier set rondement mené, Gasquet a dû faire face à la réaction de Schwartzman. L'Argentin a débreaké à deux reprises dans le second acte dont une fois alors que son adversaire servait pour le match à 5-4. Dans ce 10e jeu qui aurait pu être un tournant, le Biterrois a même eu deux balles de match, mais son bras a tremblé au moment de conclure. Vraisemblablement accaparé par l'idée de ne pas rater à l'échange, il a reculé et a vu l'Argentin se relancer.
Mais Gasquet est vite passé à autre chose. Et dans le jeu suivant, ses trajectoires bombées et ses variations lui ont permis de refaire la différence. Il aura notamment fort bien utilisé l'amortie et parfois surpris son adversaire avec quelques services-volées inspirés. Un dernier ace extérieur bien claqué a fait son bonheur. A ce niveau de confiance dans ses frappes, il reste un joueur très dangereux, surtout sur le format des deux sets gagnants. A lui de le montrer encore dès vendredi en quart de finale.
ATP Umag
Gasquet en finale, plus de trois ans après
24/07/2021 À 19:28
Wimbledon
Malgré un bon Gasquet, Federer s'est (bien) rassuré
01/07/2021 À 18:07