Getty Images

Paire, la belle affaire marocaine

Paire, la belle affaire marocaine

Le 14/04/2019 à 16:25Mis à jour Le 15/04/2019 à 14:51

ATP MARRAKECH - Près de quatre ans après, Benoît Paire a décroché dimanche le 2etitre de sa carrière. Le Français s'est imposé en finale du tournoi marocain face à Pablo Andujar (6-2, 6-3) qui l'avait battu en finale du Challenger de Marbella voilà deux semaines. Il va revenir parmi les 50 premiers au classement ATP. Sa saison sur terre ne pouvait aps mieux débuter.

Benoît Paire regoûte enfin aux joies d'un sacre. Quatre ans après son premier titre remporté à Bastad en 2015, déjà sur terre battue, le joueur d'Avignon a remporté le Grand Prix Hassan II à Marrakech, dimanche. Le Français a survolé sa finale face à l'Espagnol Pablo Andujar qui était pourtant le tenant du titre sur le sol marocain (6-2, 6-3). L'Avignonnais, qui n'a pas reçu d'invitation pour le tournoi de Monte-Carlo, a répondu de la plus belle des manières : sur le terrain. Cette victoire est surtout survenue deux semaines après sa défaite en finale du Challenger de Marbella face... au même Andujar. Un partout, balle au centre.

Benoît Paire revient de loin. Très loin. Avant de poser ses valises sous le soleil de Marrakech, le Français n'avait remporté que quatre matches sur le circuit ATP cette saison pour neuf défaites. Pire, l'Avignonnais venait de prendre la porte au 1er tour du Mouratoglou Open (Challenger) battu par l'Italien Roberto Marcora, alors classé à la 207e place mondiale. C'est dire si la confiance du Français de 29 ans avait de quoi être ébranlée malgré une finale disputée et perdue deux semaines plus tôt face au même Andujar lors du Challenger de Marbella en Espagne.

Vidéo - Paire - Andujar : Les temps forts

01:30

Une semaine presque parfaite

Certainement que sa victoire au 1er tour en trois sets face au Slovène Aljaz Bedene lui a permis de reconstruire petit à petit son socle de confiance. Car, derrière, Paire a éparpillé son compatriote Pierre-Hugues Herbert (6-4, 6-2) - sa meilleure perf' de la saison - avant d'étriller l'Espagnol Jaume Munar (6-1, 6-3). Même Tsonga en demi-finale et contre qui il n'avait jamais gagné, a manqué de jus en demi-finale (2-6, 6-4, 6-3).

Manifestement vexé par la décision des organisateurs de Monte-Carlo de ne pas lui accorder d'invitation pour le tournoi – alors que Jaume Munar en a obtenu une – Paire avait une mission : montrer au monde du tennis de quoi il était capable. Et, Pablo Andujar, tenant du titre, n'a rien pu faire pour stopper la machine. Concentré, précis et toujours aussi efficace en tournant autour de son coup droit, il a écœuré l'Espagnol en à peine une heure avec notamment 82% de points gagnés derrière sa première. Même s'il ne sera pas présent au tournoi monégasque, Paire pourra se satisfaire de retrouver le top 50 lundi, à la 43e place. Il va faire un bond de 26 places !

Pariez sur le Tennis avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0