La journée s'est terminée comme elle avait commencé à Metz pour le tennis français : par une défaite. Et le plus dur pour les Bleus ce mardi, c'est qu'ils ont à chaque fois vu peu à peu leurs espoirs s'évanouir. Après Arthur Rinderknech, Alexandre Müller et Gilles Simon qui avaient tous perdu malgré le gain du premier set, Ugo Humbert n'a pas échappé à la malédiction, qui plus est devant son public. Le 26e joueur mondial est tombé en trois manches (4-6, 6-3, 6-2) et 2h24 de jeu face à un Andy Murray aussi accrocheur que jamais. L'ex-numéro 1 mondial sera opposé à Vasek Pospisil mercredi pour une place en quart de finale.
Les deux hommes s'étaient affrontés une seule fois précédemment. C'était déjà sur dur indoor, en demi-finale à Anvers il y a deux ans où Andy Murray avait remporté son seul titre depuis sa lourde opération de la hanche. En Belgique, il avait déjà remonté un set à Ugo Humbert. Est-ce un bon présage pour l'Ecossais ? La suite de la semaine le dira, mais il y a fort à parier que l'intéressé sera satisfait de son match quand il l'analysera avec son équipe plus tard dans la soirée. Car le désormais 113e mondial s'est montré particulièrement solide et inspiré au service.
ATP Anvers
Murray rend les armes face à Schwartzman
21/10/2021 À 19:33

Un 7-0 fatal pour Humbert entre les 2e et 3e sets

S'il a perdu la première manche, "Sir Andy" ne pouvait pas se reprocher grand-chose, sinon son incapacité à saisir ses cinq occasions de break, quand Humbert, de son côté, a converti la seule obtenu dans le 9e jeu. Un rien séparait donc les deux joueurs, et bien que mené, Murray le savait et n'avait aucune raison d'abdiquer. D'autant qu'au service, les sensations étaient plutôt bonnes : avec 18 aces et 85 % de réussite derrière sa première balle, il a mené la vie dure à Humbert à la relance, ce qui n'empêchait pas par ailleurs ce dernier d'être légèrement plus percutant, une fois l'échange engagé.
Mais à 4-3 contre lui dans le deuxième acte, le Messin s'est mis à sérieusement trembler. Et après plusieurs fautes grossières en coup droit, il a finalement cédé son engagement. Ce break a constitué le tournant clair du match : de 4-6, 3-3 contre lui à 4-6, 6-3, 4-0 en sa faveur, Murray a ainsi aligné sept jeux, prenant totalement le contrôle de la partie. Cavalant comme à ses plus belles heures, d'une intelligence rare à l'échange par l'alternance des zones, des trajectoires (slices de revers rasants et balles bombées pour se donner du temps), l'Ecossais a complètement fait dérailler Humbert.
Le Français a bien retrouvé ses esprits en fin de partie pour se procurer quelques occasions de débreak, mais il était bien trop tard. Il concède ainsi sa quatrième défaite consécutive, la troisième d'affilée au 1er tour après Cincinnati et l'US Open et confirme qu'il traverse une période de doute. Quant à Murray, il a prouvé comme cela avait été déjà le cas à Flushing Meadows contre Stefanos Tsitsipas, qu'il était capable d'élever son niveau le temps d'un match. Son défi, dans les jours et les semaines à venir, sera de le faire avec plus de régularité pour retrouver le Top 100 d'abord, avant de voir jusqu'où il peut monter.
ATP Anvers
Murray vient à bout de Tiafoe après un combat de 3h45 !
19/10/2021 À 22:17
ATP Indian Wells
Zverev et l'anomalie Murray : "Dans le Big 4, c'est le seul que je n'ai pas encore battu"
11/10/2021 À 22:19