Il ne sera donc pas redescendu de son nuage. Déjà tombeur de Denis Shapovalov, Milos Raonic, Stefanos Tsitsipas et Andrey Rublev cette semaine en Floride, Hubert Hurkacz est allé au bout de son fantastique périple en décrochant son premier titre en Masters 1000 dimanche à Miami. Le Polonais s'est montré le plus solide en finale face au phénomène de 19 ans Jannik Sinner qu'il a dominé en deux sets serrés (7-6, 6-4) et 1h44 de jeu. Il s'agit du troisième trophée décroché par Hurkacz sur le circuit ATP en trois finales et tous aux Etats-Unis après Winston Salem en 2019 et Delray Beach en tout début de saison. Il sera 16e joueur mondial lundi, et Sinner lui aux portes du Top 20 (22e).
Cette finale s'annonçait indécise, et elle l'a été. Surtout pendant une bonne heure de jeu et un premier set où chacun des deux finalistes a eu l'opportunité de faire la différence, avant que Hubert Hurkacz n'ait le dernier mot au jeu décisif. Dans une occasion de cette envergure, c'est finalement la plus grande solidité à l'échange du joueur le plus expérimenté qui a payé, Jannik Sinner montrant d'ailleurs pour la première fois des signes de frustration, voire de résignation en début de seconde manche. Mais il n'est pas non plus passé à côté de l'événement, loin de là.
ATP Miami
Hurkacz : "J'espère pouvoir inspirer les jeunes en Pologne comme quand Iga a gagné Roland"
04/04/2021 À 22:29

Sinner s'est tendu au moment de virer en tête

Si Sinner s'est agacé, c'est au contraire parce qu'il sentait qu'il était proche de frapper un grand coup. Comme en demi-finale face à Roberto Bautista Agut, il n'a pas paniqué malgré un démarrage raté et un break concédé d'entrée. Peu à peu, le jeune Italien est rentré dans la partie et sa capacité à dicter le rythme des échanges lui a permis de revenir à hauteur rapidement (de 3-0 à 3-3). Bien que bousculé sur ses engagements, il a tenu le choc jusqu'à 5-5, avant de passer encore la vitesse supérieure à grands coups de fusil des deux côtés pour faire le break et servir pour la première manche.

Sinner a marqué le plus beau point du premier set... à défaut de le gagner

Et au moment où on s'y attendait le moins, la machine s'est grippée. Soudain tendu, Sinner a coincé au service et s'est précipité face à un Hurkacz toujours très propre à la relance. Un débreak blanc et un tie-break en poche (gagné 7 points à 4) plus tard, le Polonais a totalement repris le contrôle du match. Il faut dire que Sinner pouvait difficilement espérer mieux en commettant pas moins de 28 fautes directes (pour 11 coups gagnants) dans ce premier acte et la tendance s'est amplifiée. De 5-6 à 7-6, 4-0, Hurkacz s'est octroyé six jeux consécutifs.

Hurkacz a ensuite pris son destin en main

Totalement libéré, il s'est permis de prendre le jeu à son compte, alors qu'il s'était longtemps contenté d'être plus régulier du fond que son adversaire. Derrière son immense première balle, on l'a vu enchaîner au filet et faire quelques acrobaties spectaculaires à la volée. Il a même obtenu deux balles de triple break pour plier définitivement l'affaire. Mais Sinner, comme il l'a prouvé tout au long de la semaine, a du caractère et a arrêté l'hémorragie, retrouvant de sa superbe. Il a même refait une partie de son retard pour faire douter jusqu'au bout son adversaire.
Bien que magnifique, cette réaction d'orgueil (et de champion déjà, serait-on tenté de dire) s'est finalement révélée insuffisante. Malgré la pression, Hurkacz, grâce notamment à sa vitesse de déplacement bluffante - qui n'est pas sans rappeler celle d'un Miloslav Mecir -, a su résister pour savourer un triomphe plus que mérité, au regard de cette finale et de sa semaine. Quant à Sinner, il a plus que jamais pris rendez-vous pour gravir les sommets du tennis mondial.
ATP Miami
Hurkacz, machine à broyer des membres du Top 10
04/04/2021 À 20:47
ATP Miami
Malgré les éclairs de Sinner, Hurkacz est resté sur son nuage : le résume de la finale
04/04/2021 À 19:53